Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 19:08
Ahmed Ouyahia : Est-ce le retour ?
L’ex-président du RND et l’ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a officiellement été proposé par l’Union africaine pour présider la mission africaine de supervision des élections législatives en Mauritanie. M. Ouyahia est également convoité ces derniers jours par la majorité des militants et des sympathisants du RND pour reprendre les destinées du parti.

C’est la présidente de la commission de l’Union africaine Mme Nkosazana Dlamini-Zuma qui à l’origine de cette proposition aux autorités algériennes. Le ministère algérien des Affaires étrangères a confirmé cet état de fait et s’est réjoui, dans ce cadre, du choix porté sur l’ancien Premier ministre pour conduire cette mission dans un pays frère et voisin. «L’Algérie contribue, notamment à travers le fonds d’assistance électorale de l’UA, au renforcement de la mission d’observation des élections, que l’organisation continentale conduit dans le cadre de l’appui à la démocratie et à l’ancrage de l’État de droit», a-déclaré une source bien informée, citant une déclaration du ministère des Affaires étrangère». Il est de tradition que l’UA sollicite d’anciens chefs d’État et de gouvernement africains pour diriger ses missions d’observation des élections dans ses États membres, a ajouté la même source. De son côté, le gouvernement mauritanien a nommé par arrêté Taki ould Sidi, un diplomate de carrière qui jouit globalement d'une bonne réputation comme président de l'Observatoire national de supervision des élections prévues le 23 novembre 2013. La proposition de M. Ahmed Ouyahia n’est pas une surprise pour l’opinion publique nationale et internationale. L’ex-Premier ministre algérien jouit d’une grande popularité auprès peuple algérien qui voit en son retrait actuel de la scène politique une grande perte pour l’Algérie. La majorité des hommes politiques, les représentants de la société civile et de la famille révolutionnaire trouvent que malgré son absence sur la scène politique, Ahmed Ouyahia demeure la personnalité la plus populaire en Algérie. Possédant une grande carrière politique, M. Ouyahia a rejoint la présidence de la République au département des affaires africaines en tant qu'administrateur stagiaire en 1978. Après trois ans seulement à El Mouradia, il fut nommé en qualité de conseiller aux affaires étrangères à l'ambassadeur d'Algérie en Côte d'Ivoire. Grâce à son savoir-faire, M. Ouyahia a été appelé à rejoindre la direction de la Mission permanente de l'Algérie aux Nations unies à New York. Il redevient co-représentant algérien au Conseil de sécurité des Nations unies, puis le 3 novembre 1990 il est nommé comme chargé d'études au cabinet du ministre des Affaires étrangères. M. Ouyahia a exercé également les fonctions de directeur général du département africain du ministère des Affaires étrangères avant qu’il ne soit nommé en qualité d’ambassadeur d’Algérie au Mali. M. Ouyahia a été nommé également à la tête de plusieurs gouvernements en Algérie. M. Ouyahia a été également nommé par Abdelaziz Bouteflika en qualité de ministre d'État et son représentant spécial. Sur le plan international, M. Ouyahia a confirmé à plusieurs reprises son talent de grand diplomate et a réussi à résoudre plusieurs conflits très chauds dans le continent africain. C’est le cas au Mali où il a réussi à réunir autour de la même table, les frères ennemis maliens à savoir les «Touareg et les Azawads», chose qui a abouti à la création du traité de pacte national de Bamako. L’opinion internationale n’oubliera jamais les efforts déployés par M. Ouyahia dans le conflit mettant aux prises deux pays africains à savoir : l’Ethiopie et l’Erythrée. A cette époque, le président Bouteflika, alors président de l'Organisation de l'Unité africaine l’a chargé de mener des négociations de résolution du conflit qui aboutiront à la signature d'un accord de cessation des hostilités à Alger en décembre 2000. En somme, M. Ouyahia qui devrait représenter l’Union africaine en sa qualité de président de la Mission de supervision des élections en Mauritanie pourrait également répondre à l’attente des fans du RND pour reprendre les destinées du parti. Le retour sur la scène politique d’une grande personnalité en la personne de M. Ahmed Ouyahia ne sera certainement pas une surprise ni pour l’opinion nationale ou internationale. Attendons pour voir

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires