Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 19:09
Assassinats des deux journalistes Français au Mali : «L’Algérie condamne un acte ignoble et barbare»
En réaction à l’assassinat de deux journalistes français travaillant pour RFI (Radio France Internationale), l’Algérie a condamné avec la plus grande fermeté cet acte ignoble et barbare.

«C’est avec une profonde consternation que nous avons appris l’assassinat odieux des deux reporters de Radio France Internationale (RFI). Nous condamnons avec la plus grande fermeté ce crime ignoble et barbare et nous présentons nos sincères condoléances aux familles et aux proches des deux victimes ainsi qu’au gouvernement français», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. «L’Algérie se tient résolument aux côtés du gouvernement malien et de la communauté internationale et elle réaffirme sa détermination à lutter sans relâche contre le terrorisme et le crime organisé», a ajouté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Pour les deux journalistes dont une femme qui ont été enlevés et assassinés à Kidal, il s’agit de Claude Verlon et Ghislaine Dupont. Les deux journalistes étaient en reportage quand ils ont été kidnappés, à 13h10 dans le centre de ce bastion du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA). Selon le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ils ont été tués froidement, touchés par plusieurs balles. «Immédiatement» après la découverte des corps, «une action a été organisée pour essayer de retrouver les assassins», a ajouté le ministre, sans indiquer si elle était toujours en cours. «Il faut souligner que la sécurisation de l'ensemble de la zone et des zones voisines va être accrue», a-t-il déclaré. Selon RFI, ces deux grands professionnels et spécialistes de l'Afrique depuis de nombreuses années rendaient compte sur le terrain du quotidien des Maliens, à la veille des élections législatives et au moment des assises du Nord». Radio France Internationale a ajouté que toutes les précautions en matière de sécurité avaient été prises». Selon des témoins, les deux journalistes ont été enlevés par quatre hommes à bord d'une Toyota à Kidal-ville». Selon Radio Mondiale, un témoin a entendu un bruit suspect dans la rue, des coups de crosse portés contre le véhicule des reporters. Le témoin a alors entrouvert sa porte et vu les ravisseurs embarquer les deux journalistes dans un véhicule 4X4 beige, a ajouté la radio. Un étudiant en journalisme donne d'autres détails sur le déroulement des événements. Les ravisseurs auraient pris le téléphone portable d'un témoin qui filmait la scène. Il y a quelques jours quatre otages français ont été libérés par un groupe terroriste. Le gouvernement français a déclaré qu’aucune rançon n’a été payée par l’Etat contre la libération des quatre otages. Cependant plusieurs sources ont affirmé qu’au moins 20 ooo euros ont été remis à l’organisation terroriste contre la libération des otages. Comme nous l’avons indiqué dans nos précédentes éditions, le paiement des rançons encouragerait les criminels à récidiver pour en avoir plus d’argent. L’enlèvement et l’assassinat des deux journalistes qui intervient que quelques heures après le paiement de la rançon par la France pour la libération des otages confirme bel et bien notre thèse à ce sujet. Les criminels islamistes que ce soit ceux de l’Aqmi, Mujao, Ansar Edine, Ansar Charia ou autres ne font pas de différence entre un journaliste, politicien, hommes femmes ou enfants. Habités par la haine et aveuglés par l’obscurantisme, les groupes armés islamistes ne jurent que par le sang. En revanche, ces mêmes groupes n’activent que par les manières des plus lâches et reculent comme des rats devant la force.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires