Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 04:18
Au lieu d’une maternité, elle a été jetée dans un foyer de personnes âgées !

Lire l’article en PDF sur le journal (Page 09) :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2014-07-23/lnr.pdf

Une jeune mère célibataire de 21 ans censée normalement d’être dans une maternité se trouve actuellement dans un foyer des personnes âgées d’Oum El Bouaghi. Cette malheureuse qui aurait dépassé la période de son accouchement de 43 jours, s’est refusé l’admission par plusieurs responsables des hôpitaux pour des raisons qu’on ignore pour l’instant.

Photo : Sur quelle critère accepte-t-on des patientes dans une maternité ?

Afin d’en savoir plus à ce sujet, nous avons pris attache avec le centre des personnes âgées où il nous a été confirmé la présence de la jeune-mère et le dépassement de son accouchement qui avoisine les 40 Jours, disent-ils. Nos interlocuteurs ont indiqué que les efforts déployés par les services du centre pour qu’elle soit admise dans un établissement hospitalier sont restés vaines. « Nous avons évacué cette personne vers les hôpitaux d’OumEl Bouaghi, AinM’lila et Ain Fekroune mais n’a pas été admise», a-t-on appris auprès des responsable du centre. Le directeur de l’action social P/I avec qui nous nous sommes entretenus ne voit pas l’urgence de l’affaire et nous a indiqué qu’elle sera évacuée au moment opportun pour accoucher. Ce dernier a par ailleurs réfuté les informations du dépassement d’accouchement, soulignant que la jeune mère présente une grossesse classique. Pourtant, les informations recueillies auprès de certaines personnes qui ont voulu garder l’anonymat indiquent que l’état de la jeune mère est désastreux et qu’elle a dépassé la période de grossesse de plus de 40 jours. A ce même sujet le directeur de la santé de la wilaya d’Oum El Bouaghi nous a déclaré que le cas de la jeune-mère a été évoqué dans un briefing et qu’il a donné des instructions quant à la prise en charge de la patiente. Malheureusement, la jeune-mère se trouve toujours dans le foyer des personnes âgées. Pourquoi cette jeune mère a été «jetée» dans un centre des personnes âgées ? Pourquoi les hôpitaux ont-ils refusé son admission. Où sont-les assistantes sociales pour suivre le cas de cette jeune mère ? Pourquoi n’a-t-on pas cherché à trouver un hébergement convenable dans un quelconque centre et ce même en dehors de la wilaya. L’état aurait certainement mis à la disposition des directions de l’action sociale des budgets pour des cas particuliers. Plusieurs questions méritent des éclaircissements par les responsables de la santé et des personnes concernées de prendre en charge ce cas. Dans un autre pays cette jeune-mère aurait été prise en charge dès les premiers jours de sa grossesse et sera suivie par des spécialiste en la matière jusqu’à son accouchement. Malheureusement ce n’est pas le cas actuellement chez nous et pourtant de nombreux responsables tirés à quatre épingle participent à la journée du 8 Mars consacrée à la femme. Ce n’est que ce jour où les droits de la femme sont évoqués haut et fort devant les caméras de télévision, les micros et la plumes des journalistes. En somme, dans une tentative humanitaire, la «Nouvelle République» n’a pas restée sourde à l’appel de détresse de cette jeune-mère. Le directeur d’un EPH a été sollicité et a accepté de prendre la patiente en charge dans le cas où elle sera évacuée. Au moment où nous mettons sous presse nous avons appris que la jeune-mère sera évacué aujourd’hui vers 10H sur la wilaya de Khenchela où elle devait être admise au niveau de la maternité de la ville

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires