Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 20:51
La Libye est sur le point de tomber entre les mains des groupes islamistes armés

La principale base des forces spéciales de l'armée libyenne se trouve actuellement sous le contrôle des groupes armés islamistes. Cette base est la 6e qui tombe entre les mains des terroristes après plusieurs jours de combats. Alors que la capitale tente de résister, plusieurs villes dont Benghazi, Derna, Misrata et autres régions sont sous le contrôle des groupes islamistes.

Cet homme est le nouvel homme fort d’Ansar Acharia ansar charia 3.jpg Libyenne. Il a réussi à vaincre la brigade 319 des forces armées libyennes plus connu sous le nom (Assaika) qui se trouve à Benghazi «est» du pays. A Benghazi, les groupes terroristes islamistes ont fêté hier leur victoire appelée (Ghazwa) et ce, en organisant un défilé dans les rues de Benghazi. Les terroristes «moudjahidine» pour les islamistes étaient, selon témoins, vêtus de tenues afghanes et d’habits militaires de l’armée libyenne. Ils agitaient des drapeaux noirs d’El-Qaïda et scandaient «Allah Ou Akbar», Dieu et grand. Les villes de Benghazi et de Misrata ne sont pas les seules régions qui se trouvent entre les mains de ces groupes terroristes. Des sources bien informées indiquent que des éléments armés liés à Al-Qaïda et Ansar al-Sharia ont pris d'assaut les lieux les plus importants de la capitale Tripoli, forçant la majorité des citoyens de quitter leur foyer. Les citoyens craignent des liquidations physiques comme fut le cas en Irak et les atroces assassinats commis par les terroristes de Daash. Craignant le «K.-O» les représentations diplomatiques en Libye ferment leurs portes les unes après les autres alors que les ressortissants étrangers ont été sommés de quitter la Libye en urgence par les responsables de leurs pays. Que reste-il du gouvernement ou de l’Etat libyen, lorsque les casernes et l’aéroport international de la capitale tombent entre les mains des groupes terroristes. Plusieurs éléments liés à Al-Qaïda au Maghreb arabe ex-Groupe salafiste pour la prédication est le combat (GSPC), combattent dans les rangs d’Ansar Acharia. Il est de même pour d’autres combattants armés issus des Frères musulmans libyens qui ont prêté main forte à l’organisation dite «Ansar Acharia». De toute manière, Al-Qaïda, Frères musulmans, Ansar Acharia, Daassh, ou autres, les appellations sont différentes mais l’idéologie est la même. Jusqu’à aujourd’hui, certains milieux tentent d’induire en erreur l’opinion internationale en essayant de faire ma différence entre «Islamistes modérés» et «Islamistes radicaux». Cette analyse est complétement fausse car sans lesdits islamistes modérés, il n’y aurait jamais eu des radicaux et de groupes armés. L’exemple est simple : sans le Front islamique du Salut (FIS) dissous, l’Algérie n’aurait jamais connu des groupes armés islamistes tels que le GSPC, GIA, AIS, Fida et autres factions. Ces groupes sont les ailes armées des mouvements et partis surnommés islamistes modérés. Ces groupes partagent la même idéologie et le même objectif à savoir : instrumentaliser l’Islam à des fins politiques pour arriver au pouvoir. La fin du «djihad» de ces fanatiques ne s’arrête pas comme le pensent certains par la prise du Maghreb arabe, l’Orient ou par le continent européen. L’objectif principal de ces fanatiques consiste à mettre «main basse» sur le monde et d’instaurer un seul Etat «Douala Islamiya» avec l’Islam comme religion. Ces groupes constituent une grande menace non seulement pour l’Algérie, les pays voisins mais pour le monde. Même les pays qui ont financé et aidés ces fanatiques en arme, ils ne seront jamais à l’abri du venin de ce «cancer». Ladite lutte antiterroriste n’a pas apporté jusqu’ici de résultat, elle n’apporterait rien d’ici 100 ans et ce, même on arrive à éliminer le dernier terroriste dans le monde. Le seul moyen d’anéantir ce fléau est de le détruire à partir de ses origines, malheureusement ce n’est pas le cas aujourd’hui. Bien au contraire, le terrorisme est financé, aidé en arme, en logistique et en propagande par plusieurs pays qui disent le combattre.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires