Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 14:24
Conseil de ministres en Algérie : Il sera probablement le dernier de ce gouvernement

Présidé hier par le président Abdelaziz Bouteflika sera probablement le dernier pour le staff de Abdelmalek Sellal. Si certaines informations parlent d’un remaniement ministériel très proche qui touchera pratiquement la majorité des portefeuilles, certains évoquent la nomination d’un nouveau Premier ministre qui sera chargé de former son gouvernement.

Il y a déjà un mois, des sources généralement bien informées ont rapporté que la présidence de la République a préparé un remaniement ministériel et qui était sur le point d’être procédé. Ces sources ont indiqué que la majorité des ministres de l’équipe de Abdelmalek Sellal sont donnés partant. Selon les mêmes informations qui restent à confirmer, le ministre actuel de l’Intérieur ne ferait pas partie de la nouvelle équipe gouvernementale. Si M. Tayeb Belaïz est donné partant pour des raisons de santé, la mauvaise gestion du dossier relative à la crise de Ghardaïa a été également évoquée. Une autre personne pourrait être remerciée ; il s’agirait de Abdelouahab Nouri, ministre de l’Agriculture. En outre, l’ex- secrétaire général du Front de libération nationale, Abdelaziz Belkhadem, qui a été démis hier de ses fonctions par Abdelaziz Boutéflika en sa qualité de ministre d’Etat, conseiller spécial du président de la République ne ferait également pas partie du nouveau gouvernement. Ce dernier est accusé par ses adversaires du même parti de profiter de son poste à des fins partisanes. A en croire certaines informations, la révocation de Abdelhamid Zerguine à la tête de Sonatrach pourrait précipiter également le départ de Youcef Yousfi. Pourtant d’autres informations ont annoncé que l’actuel ministre de l’Energie pourrait être le mieux placé à remplacer Abdelmalek Sellal à la tête du gouvernement. Seuls quelques ministres pourraient figurer dans le prochain gouvernement à l’instar de Ramtane Lamamra, Amar Ghoul, Nouria Benghabrit, Mohamed Tahmi, et Amara Benyounès. Ce dernier cité pourrait être nommé à l’un des ministères de souveraineté, probablement au ministère des Affaires étrangères ou de l’Intérieur. Pour l’heure c’est Ramtane Lamamra qui continue à diriger la diplomatie algérienne. Par ailleurs, l’actuel ministre du Commerce est pressenti à prendre les destinées du département de l’Intérieur. Le président de la République comptera également beaucoup sur le talent de l’actuelle ministre de l’Education, Mme Nouria Benghabrit pour sauver l’école algérienne en voie de déperdition. Malgré les critiques et les embûches du courant islamiste, l’actuelle ministre de l’Education a gagné la confiance et le soutien des parents d’élèves. Ces derniers souhaitent à ce que Mme Benghabrit bénéficie de l’aide et de soutien de tous, notamment par le président de la République pour remettre sur rail l’école algérienne en lui redonnant sa véritable vocation et sa valeur d’antan.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires