Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 06:55
Algérie : Nouvelles manifestation des familles des disparues

Lire le papier en PDF sur le journal page 03 : http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2014-09-30/l...

Une centaine de personnes membres des familles des disparus ont organisé, hier, une manifestation au niveau de la Grande-Poste à Alger. famille des disparus.

La majorité des manifestants réclamaient la vérité sur leurs proches issus du FIS dissous, portés disparus au cours de la tragédie qu’a traversée le pays dans les années 1990. Ces derniers se sont donné rendez-vous hier, où ils se sont rassemblés à l’occasion de l’anniversaire de l’adoption par voie du référendum du projet de la Charte de la réconciliation nationale. Les manifestants ont brandi des pancartes et des photos de leurs proches, scandant des slogans anti-pouvoir. Des injures ont été également proférées à l’encontre de hauts responsables civils et militaires du pays par les manifestants qui réclamaient la vérité sur leurs proches disparus durant les années de braise. Pour rappel, ce n’est pas uniquement des militants du parti islamiste dissous qui ont disparu au cours de cette tragédie. Plusieurs membres des forces de sécurité, journalistes et même des simples citoyens sont portés disparus jusqu’à ce jour. Même le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a perdu son neveu également. Dans le passé, le président de la République n’a pas manqué de déclarer que lui-même faisait partie des familles des disparus et que ce dossier lui tient à cœur. Le chef de l’Etat a indiqué également que lors de cette période d’anarchie, il y avait des morts, des blessés mais également des disparus qu’on ne reverrait peut-être jamais. «En ce qui me concerne, je suis sûr que je ne reverrai jamais mon neveu», a-t-il ajouté. Il est vrai que la situation des disparus est vraiment dramatique, mais compliquée. Malgré cet exemple, certaines familles refusent toujours de tourner la page et réclament toujours la vérité sur leurs proches. Selon le président de la cellule d’assistance judiciaire pour l’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, la majorité des familles des disparus ont été indemnisées. Selon lui, seules quelques familles qui ne représentent que 10% refusent toujours de se faire indemniser. Elles réclament avant tout la vérité et veulent que les auteurs de ces enlèvements soient punis par la justice. Qui sont les auteurs de ces enlèvements? Aucune personne ne pourrait déterminer avec exactitude le nom de l’auteur d’enlèvement. Cependant, certains membres de ces familles accusent des membres des forces de sécurité mais sans pouvoir le prouver. Le fait d’accuser une partie quelconque sans préciser le nom de l’auteur ne veut en aucun dire détenir une preuve. Même une action introduite au niveau de la justice ne pourrait pas tenir, car l’accusation est vague et ne concerne pas une personne particulière. Tout le monde veut la vérité et chaque famille voudrait connaître la vérité sur son proche qu’il soit membre des forces de sécurité, militants de l’ex-FIS, journaliste ou simple citoyen. Malheureusement, par l’absence de preuves, les accusations restent très vagues et difficiles à justifier. C’est le cas de certaines familles qui par faute de détenir de preuves concrètes n’ont pas trouvé autre que d’accuser des hauts responsables dans le pouvoir, cela n’a pas de sens.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires