Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 21:05
Fêtes de fin d'année : Des milliers d’Algériens réveillonnent ailleurs

~~Lire l'article sur le journal en PDF Page 04 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2014-12-31/lnr.pdf

Comme fut pour les années passées, des milliers d’Algériens ont décidé de passer les fêtes de fin d’année à l’étranger. Une seule réponse nous a été donnée sur la raison de ne pas célébrer ces fêtes en Algérie, à savoir : «Pour l’instant, ça ne peut être possible».

Invité à donner plus de détails sur les raisons qui empêchent les Algériens à célébrer ces fêtes chez eux, nos interlocuteurs ont indiqué que pour l’instant cela ne pourrait pas être possible. Ces derniers ont ajouté qu’ils avaient tenté à plusieurs reprises de passer ces fêtes chez eux, en vain. Même les propriétaires des hôtels et les restaurants refusent d’organiser ces fêtes, ont-ils fait savoir. Comment voulez-vous qu’on puisse célébrer les fêtes chez nous au moment où les incitations à la violence fusent de partout, ont-ils ajouté. En plus des menaces et des violences des intégristes islamistes, les patrons de ces lieux craignent la fermeture de leurs commerces dans le cas où ils serviraient des boissons alcoolisées. Toujours et au sujet de ces fêtes en Algérie, la mixité demeure toujours interdite et toute violation à cette loi, sera immédiatement sanctionnée. A l’exception des personnes mariées, les autres couples ne sont pas autorisés à se rassembler que ce soit dans la rue ou dans d’autres lieux publics. N’importe quel propriétaire d’un restaurant, hôtel ou d’un lieu privé qui s’amuserait à autoriser des fêtes mixtes, risque d’être accusé de création de lieux de débauche. Il ne reste aux fêtards qu’à se rendre à l’étranger pour pouvoir célébrer les fêtes de fin d’année en toute tranquillité. «En plus des «barbus» qui nous empoisonnent la vie, les imams nous traitent dans leurs prêches de mécréants et incitent à la violence à l’encontre de n’importe quelle personne qui ose parler de Noël ou d’envisager de fêter le nouvel an», a déclaré Fouad. Ce dernier devait ajouter, je cite : «C’est vraiment regrettable et malheureux que nous soyons chaque année obligés de quitter notre pays pour pourvoir passer des vacances et célébrer les fêtes de fin d’année ailleurs». Nous avons marre de «Yajouz et de layajouz» que certains pseudo-prophètes veulent nous imposer par la force, a-t-il ajouté. C’est le même cas pour cette mère de famille qui nous a expliqué qu’elle devait se rendre en Tunisie avec son époux et ses enfants pour les fêtes de fin d’année. Cette dernière nous a demandé de lui expliquer pouquoi les fêtes de fin d’année «yajouz» dans la majorité des pays arabo-musulmans et non pas en Algérie, a-t-elle questionné. «Je ne crois pas que les Algériens sont des arabes plus que les autres arabes ou des musulmans plus que les autres musulmans», a conclu Mme Fadhila. Loin de leur pays, et après avoir fêté Noël, les Algériens s’apprêtent à passer le réveillon de fin d’année dans de nombreux pays du monde. Si certains ont choisi de se rendre en Europe, Turquie et autres pays de l’Occident, la majorité ont préféré se rendre dans plusieurs pays arabes. La première destination des Algériens à l’étranger demeure bien entendu, et comme toujours, la France. Le pays est choisi par les vacanciers algériens en raison premièrement du langage (Le français) et surtout en raison de leurs proches et parents résidant dans l’Hexagone. Après la France, les Algériens préférant se rendre au Canada, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne et la Suisse. D’autres ont choisi de passer les vacances de fin d’année en Turquie. Parallèlement aux pays de l’Occident, les Algériens ont quitté ces derniers jours l’Algérie pour passer les fêtes de fin d’année dans plusieurs pays arabes. La Tunisie demeure le premier pays où les Algériens préfèrent se rendre non seulement pour les fêtes de fin d’année mais également pour passer les vacances d’hiver et d’été. Des milliers d’Algériens ont pris d’assaut les postes de frontières terrestres. D’interminables chaînes de véhicules se sont formées devant les postes frontaliers d’El-Kala (Oum Tboul). Il en est de même pour les autres postes frontaliers d’El-Meridj, Ras Laâyoun et Bouchebka. En somme, les Algériens ont indiqué qu’ils ne manqueraient pas d’ajouter à la liste de leurs vœux 2014, la possibilité de fêter les futures fêtes de fin d’année en Algérie sans que personne n’ose entraver leur liberté. Cet état de fait pourrait être possible, car hormis quelques régions désertes et lointaines, l’Algérie demeure le pays le plus sécurisé non seulement de la région, mais d’Afrique, Moyen-Orient et même de plusieurs pays occidentaux. Certaines pratiques devraient être revues car, l’Algérie est un pays républicain et non pas théocratique

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires