Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 20:08
Rejoignant la Russie : Les Etats-Unis exhortent la Turquie à fermer ses frontières aux groupes terroristes
Lire l'article en PDF sur le journal "La nouvelle République" Page 06 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2015-11-30/lnr.pdf

Les Etats-Unis d’Amérique auraient demandé au pouvoir turc de ne plus autoriser l’acheminement à partir de ses frontières, les islamistes désirant rejoindre les groupes armés activant en Syrie. Jusqu’à ce jour, la Turquie était et continue toujours d’être la «Porte» qu’empruntent les « Djihadistes» pour se rendre en Syrie et en Irak pour activer dans les rangs des différentes organisations terroristes, principalement ladite «Etat Islamique» plus connue de «Daech».

«La frontière doit être fermée. C’est une menace internationale qui émane de la Syrie et passe par le territoire turc», a indiqué un responsable américain. Selon un responsable du Pentagone, le déploiement d’environ 30.000 militaires supplémentaires suffirait pour la fermeture complète de la frontière turco-syrienne. Pour n’isoler que la partie de la frontière en question utilisée par les combattants de l’Etat islamique pour entrer en Syrie et pour en sortir, la Turquie devra envoyer au moins 10.000 hommes dans la zone concernée. Des officiels turcs estiment que de tels chiffres sont surestimés, bien qu’Ankara reconnaisse la nécessité de renforcer sa frontière avec la Syrie, indique le journal américain L’aide et l’appui du pouvoir islamiste turc aux groupes « Djihadistes» est un secret de polichinelle. La majorité des groupes armés islamistes qui activent en Syrie ont transité par la Turquie. La semaine dernière, le pouvoir turc s’est même permis d’abattre un avion de chasse de l’armée russe qui bombardait les terroristes islamistes en Syrie. Donc, ce n’est pas la peine de faire un dessein pour démontrer l’aide et l’appui du pouvoir islamiste turque aux organisations armées islamistes. Ces derniers jours, les Etats-Unis d’Amérique auraient insisté sur la nécessité du pouvoir turque d’élargir son contingent militaire présent sur une partie de la frontière avec la Syrie, via laquelle transitent les djihadistes islamistes surtout ceux de l’Etat islamique. Dans une allocution tenue devant les parlementaires, un haut responsable turque a bien voulu justifier l’incident de l’avion de chasse russe, déclarant, je cite : « Nous aurions fait la même chose avec n’importe quel danger qui menace notre territoire ou la sécurité de nos citoyens. Cette intervention « a soulevé un tonnerre d’applaudissement des parlementaires. N’importe qui, pourrait croire aux paroles du haut responsable turque si toutefois, il a été fait la même chose avec l’attaque de leur bateau le «Mavi Marmara» attaqué par les forces israéliennes alors qu’il se rendait vers la bande de Gaza. L’attaque qui s’est produit au mois de Mai 2010 a fait au moins 19 morts ; Sur le bateau, il y avait plus de 70 personnes la majorité des turques. Les rescapés ont été arrêtés par les forces israéliennes qui ont aussitôt saisi leurs caméras et téléphones portables. Le pouvoir turque n’avait pas riposté à l’attaque et s’est contenté de condamner cet état de fait tout en se plaignant auprès de l’ONU. Avant la demande américaine au pouvoir islamiste turc de ne plus permettre aux individus voulant faire du «Djihad» de se rendre en Syrie, le chef du Kremlin Vladimir Poutine a accusé la Turquie de complicité avec les terroristes.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires