Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 12:10
Délit de presse (Algérie) :  « J’ai passé plus de 7h de temps dans les locaux de la police»

Sur instruction du procureur de la République près le tribunal de Kais3Q, situé à 22 Km du chef-lieu de wilaya Khenchela, le correspondant de presse du journal et de la télévision privée «Ennahar Tv» a été interpellé par les services de police. Ce dernier a indiqué qu’il avait été retenu plus de 07 heures de temps dans les locaux des différents commissariats de police avant qu’il ne soit présenté devant le parquet de Kais (Khenchela).

Dans un communiqué envoyé aux différents représentants de la presse, le correspondant du journal et de la télévision arabophone «Ennahar Tv» a indiqué qu’il a été arrêté par les services de police à la demande du parquet de la Daïra de Kaïs. Selon notre confrère, les policiers l’avaient interpellé avant qu’il ne soit conduit au niveau de la sureté de Wilaya. Il a ajouté qu’il a été ensuite emmené sous escorte policière vers le bureau du procureur de Khenchela. Toujours et sous la surveillance des policiers, le journaliste a été conduit vers les services des urgences de l’hôpital où un certificat médical lui a été établi. La quatrième étape pour le correspondant de presse était la Daïra d’El Hamma où il a été remis aux forces de police de cette localité. La dernière étape du journaliste était la Daïra de Kaïs où les policiers l’avaient présenté devant le procureur de la République. Ce dernier a saisi le juge d’instruction qui a ouvert une information judiciaire à l’encontre du journaliste. « J’ai passé 07 heures de souffrances comme si les forces de police avaient arrêté un dangereux criminel qui menace la sécurité et la stabilité de l’état», a conclu le journaliste dans son communiqué. M. Amri avec qui nous avons pris attache a indiqué que c’est au sujet d’un article de presse signé par lui-même et inséré sur les colonnes d’Ennahar il y a environ 06 mois qui est à l’origine de son interpellation. Pourtant, j’ai relaté un fait divers relatif à la tentative d’enlèvement d’une écolière et sa délivrance par des citoyens. Notre confrère a ajouté qu’il y a environ 1 mois, les policiers lui ont demandé de se rendre au parquet de Kaïs mais n’a pas répondu à cette convocation. Nos tentatives visant à connaitre si toutefois un mandat d’arrêt ou d’amener a été décerné à l’encontre de notre confrère sont restées vaines. Pour en savoir plus à ce sujet, nous avons pris attache pris attache avec le tribunal de Kais et la Cour d’Oum el Bouaghi qui n’ont pas voulu également s’exprimer à ce sujet.. « La partie que vous voulez écoutez représente l’état et l’état n’a pas de compte à rendre à personne», nous a indiqué un fonctionnaire du secteur. Pourtant au niveau de l’ensemble des structures et des institutions de l’état se trouvent des «Services de communications». A quoi servent-ils alors.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires