Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 18:46
Après avoir accusé les Emirats arabes unis : Moncef Marzouki désavoué par le gouvernement tunisien

Cliquez pour lire le Journal sur "La Nouvelle République" Page 06 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-01-25/lnr.pdf

gissant aux accusations proférée s par l’ex-Président tunisien M. Moncef Marzouki contre les Emirats Arabes Unis, le gouvernement tunisien a dénoncé les propos de l’ex-chef d’Etat et Président et de l’actuel président du «Mouvement du peuple des citoyens».

Dans un communiqué rendu public, le gouvernement tunisien et par la voix du ministère des Affaires étrangères a dénoncé les déclarations de Moncef Marzouki sur le plateau de la télévision France24. Au cours d’un entretien réalisé par cette chaine de télévision, l’ex chef de l’Etat tunisien a accusé les Emirats Arabes Unies d’être à l’origine de la situation actuelle qui prévaut en Tunisie. « Je vous confirme, les dirigeants des Emirats-Arabes-Unis sont à l’origine de ce qui se passe en Tunisie. Les Emirats-Arabes-Unis sont les ennemis des pays nommés « Printemps Arabes», a déclaré Moncef Marzouki. Poursuivant son intervention, l’ex- chef d’Etat tunisien a appelé à la constitution d’un gouvernement d’union nationale interpellant les chefs de partis à s’asseoir autour de la même table pour tenter selon lui à trouver à la crise qui prévaut dans le pays. Profitant des émeutes qui ont éclaté dans le pays, Moncef Marzouki a accusé l’actuel gouvernement d’être le plus faible staff que la Tunisie n’ait jamais connu. Quelques heures seulement après cette déclaration, le gouvernement a réagi par l’intermédiaire des affaires étrangères. Par le biais d’un communiqué, les autorités tunisiennes ont tout d’abord dénoncé les propos de Moncef Marzouki, les qualifiant d’irresponsables. Dans le même communiqué, le ministère des Affaires étrangères tunisiennes a indiqué que ces déclarations de nature à perturber la sérénité des liens profonds des relations entre la Tunisie et les Emirats Arabes Unis et envenimer leurs relations privilégiées. Condamnant les propos de l’ex- chef d’Etat tunisien, le ministre des Affaires étrangères a ajouté que la Tunisie est déterminée à donner aux relations tunisio-emiratis un nouvel élan et à développer davantage dans l’intérêt commun. En somme, Moncef Marzouki veut jouer aujourd’hui le « Pompier» pour éteindre les flammes d’un feu allumé lui-même durant ladite révolution de jasmin qui a donné naissance audit « Printemps Arabe». Interrogé par la presse, quatre Tunisiens sur cinq trouvent qu’ils ont été enduits en erreur par ceux qui leur ont promis, la démocratie, le bonheur, la paix et la sérénité après le départ de Ben Ali. A la place du paradis, c’est l’enfer qui nous a été offert par les initiateurs du «Printemps Arabe» qui a mis à feu et à sang les pays Arabes, ont-ils indiqué. Nos interlocuteurs ont ajouté, je cite : « Ce n’est pas la peine de faire un dessin, il suffit simplement de regarder ce qui se passe chez nous, en Libye, Syrie, Yémen pour répondre à Marzouki et ses acolytes en leur disant «Merci et Bravo pour avoir détruit les pays arabes»

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires