Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 19:30
Quatre islamistes armés qui ont participé à l’attentat de «La fête de l'Aïd El Fitr» à Ain-Défla (Algérie) éliminés

Cliquez sur le lien pour lire l'article en PDF sur le journal "La Nouvelle République" Page 03 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-01-31/lnr.pdf

Quatre islamistes armés ont été mis hors d’état de nuire par les forces de sécurité dans la région d’Ain Défla, a indiqué un communiqué du Ministère de la défense nationale (MDN). Les individus éliminés ont été identifiés, il s’agit de quatre assassins à l’origine de l’embuscade qui a couté la vie à neuf jeunes militaires, le jour de l’Aid El-Fitr, un certain 17 juillet 2015.

Photo prise par les criminels islamistes le 17 juillet 2015 : Pour leur propagande, les terroristes islamistes ont comme d'habitude pris le soin de prendre en photo les jeunes militaires en patrouille avant de commettre leur sale méfait

Le communiqué du Ministère de la défense nationale a ajouté que dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée Nationale Populaire relevant du secteur opérationnel d’Ain Defla/1ère Région Militaire a réussi à neutraliser quatre (04) terroristes, suite à une opération de fouille et de recherche menée aux environs de la zone Ouled Hmida à Souk El Attaf/Commune de Oued Djemâa, près des frontières avec la wilaya de Médéa. En plus de la mise hors d’état de nuire des quatre islamistes armés, les forces de sécurité ont récupérés trois (03) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, six (06) chargeurs avec munitions, trois (03) grenades, deux (02) paires de jumelles, une quantité de ravitaillement et d’autres objets, a indiqué le même communiqué. Le Ministère de la défense nationale a tenu à préciser que les quatre islamistes abattus appartiennent au même groupe sanguinaire qui a commis le lâche attentat terroriste contre nos soldats le premier jour de l’Aïd El-Fitr le 17 juillet 2015. L’information faisant état de l’élimination des quatre sanguinaires islamistes a été accueillie avec une grande satisfaction par les citoyens qui souhaitent que les forces de sécurité retrouvent le reste du groupe qui a commis le lâche attentat de l’Aïd El Fitr et dont le nombre est estimé de 10 à 20 terroristes. Pour rappel seulement, les jeunes militaires sont tombés dans un guet-apens tendu par les criminels islamistes en patrouille dans la région d’Ain-Défla, le jour de l’Aïd. Grâce à son expérience acquise sur le terrain, les éléments des forces de sécurité pourraient éviter de tomber dans les pièges des criminels islamistes. Depuis les années 1990, les sanguinaires utilisent les cadavres piégés, les véhicules bourrés d’explosifs, les faux barrages et surtout les embuscades tendues aux convois des militaires. Les méthodes utilisées par ces groupes armés sont très vielles et ne sont pas inconnues aux éléments des services de sécurité tout corps confondu qui connaissaient par cœur ces méthodes. L’élimination des quatre criminels auteurs de l’attentat contre les militaires à Ain-Défla démontre encore une fois, la détermination des forces de sécurité à combattre le terrorisme en Algérie jusqu’à son éradication définitive. Néanmoins, ce succès ne voulait en aucun cas dire, qu’il n’y aurait plus d’attentat dans le futur dans le pays. Bien au contraire, les acolytes de ces criminels tenteront de venger la mort des individus abattus par les forces armées à Ain Défla. Ce n’est forcément dans cette région que les criminels islamistes pourraient encore frappés mais à travers l’ensemble du territoire national. Les criminels profitent toujours de la baise de garde lors des fêtes nationales, activités politiques, culturelles et autres événements pour commettre leur sale méfait. Pour leur propagande, les groupes armés islamistes choisissent les sites stratégiques, institutions de l’état et les représentations diplomatiques. Il est de même pour les aéroports, ports, gares routières et ferroviaires qui sont toujours préférés par les fanatiques afin de faire le plus grand nombre de victimes. Pour mettre à nu toute éventualité de complicité ou autres, des modifications devraient être apportées quotidiennement aux mesures de sécurité mis en place sur les différents sites. En somme, les forces de sécurité continuent toujours à combattre ce terrorisme aveugle qu’ils ont déjà vaincu sur le terrain. La balle est actuellement dans le camp du pouvoir politique qui est appelé plus que jamais à mettre un terme à l’extrémisme religieux qui est incontestablement, l’antichambre du terrorisme. Cet état de fait ne pourrait pas se faire qu’avec la disparition des associations, mouvements et les partis qui assurent la couverture politique qui instrumentalisent la religion à des fins politiques pour arriver au pouvoir. Ces mêmes mouvements et partis assurent discrètement la couverture politique aux groupes et armés qui ne rêvent que d’instaurer un jour leur diabolique à savoir l’instauration d’un état théocratique non seulement en Algérie mais dans le monde.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires