Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 19:43
Malgré l’annulation de quelques vols et des retards en enregistrés : Air Algérie atténue les perturbations au niveau des aéroports

Lire l'article en PDF sur le journal "La Nouvelle République" Page 03 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-03-22/lnr.pdf

Plusieurs vols de la compagnie «Air Algérie» ont été annulés et des retards ont été enregistrés dans cinq aéroports en raison de la grève des contrôleurs aériens français. Comme prévu, «Air Algérie» a été contrainte de réduire ses vols de 20%, dans les cinq aéroports concernés par cette grève des aiguilleurs du ciel français.

Photo : Les voyageurs quelque peu surpris par la grève

Bloqués au niveau de l’aéroport, plusieurs dizaines de passagers ont fait appel à l’intervention du chef d’escale d’Air Algérie à Saint-Exupéry, Lyon. Ce mouvement de grève nationale de 48 heures a été lancé par le syndicat de contrôleurs aériens Unsa-Icna dans cinq aéroports de France à savoir Orly (Paris), Beauvais, Nice, Marseille et Lyon Malgré l’annulation de quelques vols et les retards enregistrés dans les aéroports, des passagers de la compagnie Air Algérie ont à leurs demandes, embarqué dans d’autres vols à destination d’Alger, Constantine, Béjaïa et Oran. C’est le cas de nombreux passagers se trouvant à l’aéroport de Saint-Exupéry de Lyon qui devraient se rendre à Sétif à 17H55 sur le vol AH 1155. Ce vol a été annulé en raison de la grève des aiguilleurs du ciel français, chose qui a surpris plusieurs passagers, irritant ceux qui devraient rentrer en Algérie pour des cas urgents. Il a fallu l’intervention du chef d’escale d’Air Algérie à Saint-Exupéry qui a réussi à calmer les esprits surchauffés de quelques passagers très excités et qui voulaient rentrer au «pays» coûte que coûte. Cinq dépouilles ont pu être rapatriées dans la première journée de grève par la compagnie d’Air Algérie de Saint Exupéry (Lyon) vers Alger, Béjaïa et Constantine. Plusieurs passagers de l’Est algérien, qui n’avaient pas pu prendre le vol vers Sétif qui a été annulé, ont été embarqués dans l’avion d’Air Algérie à destination de Constantine. « L’essentiel est d’arriver à Constantine et nous sommes déjà arrivés à Sétif», a lancé une famille algérienne. Plusieurs autres passagers ont été convaincus de reporter leur voyage et devraient embarquer hier, sur les vols à destination d’Alger (12h35) et Sétif (17h55). Alors que la grève de 48 heures se poursuit, les deux vols d’Air Algérie à destination d’Alger de Sétif ont été maintenus, a-t-on appris auprès du chef d’escale de la compagnie à Saint-Exupéry. «Nous n’avons pas de perturbation aujourd’hui et aucun vol ne sera annulé», a ajouté notre interlocuteur. Quelques heures seulement après l’annonce de cette grève des contrôleurs aériens français, la compagnie Air Algérie a pris l’ensemble des mesures pour éviter toutes perturbations dans les aéroports d’Alger. La grève est lancée par le syndicat Unsa-ICNA (20% des voix chez les 4 000 contrôleurs aériens) qui proteste contre «la décision d’accélérer la baisse des effectifs» en 2016, «en faisant passer le taux de remplacement des départs de 80 à 65%, (qui) apparaît en totale déconnexion avec les besoins opérationnels des centres de contrôle» alors que «toutes les prévisions de trafic indiquent désormais des perspectives de croissance importantes». L’Unsa-ICNA dénonce, aussi dans un communiqué, le «retard technologique considérable» des outils utilisés par les contrôleurs aériens français et le manque d’investissement, qui «conduisent à des pannes de plus en plus fréquentes ayant des implications directes dans la chaîne de sécurité». Les syndicalistes «exigent de la DGAC qu’elle se dote de moyens pour réaliser ces révolutions technologiques qu’elle ne peut plus différer». Ils demandent que le gouvernement «garantisse, comme il s’y était engagé, la prise en compte et le financement des missions de la DGAC».

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires