Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 00:15
Tébessa (Algérie) :  Les services de police évitent une erreur judiciaire très grave

Les services de police de la sûreté de wilaya de Tébessa ont évité une grave erreur judiciaire, abrogeant une décision de justice, faisant état d’une application de peine de 06 mois de prison ferme d’un journaliste. Pourtant, le mis en cause M. Rabah Lemouchi, ex-fonctionnaire de police, victime du terrorisme et actuel collaborateur de presse a déjà purgé sa peine intégrale en 2009.

L’affaire remonte au 14 juillet 2009, le journaliste a été incarcéré à la maison d’arrêt afin de purger une peine de 06 mois de prison ferme à la suite d’une affaire de diffamation. Insatisfait de sa condamnation, le correspondant de presse a formé un pouvoir en cassation le 17 Septembre 2009 devant la cour suprême alors qu’il se trouvait à la maison d’arrêt. Cet état de fait n’étant pas suspensif, il a dû purger la peine de prison intégrale à la maison d’arrêt de Tébessa. Six ans après, la cour suprême a statué sur cette affaire le 30 Juillet 2015, confirmant le verdict du tribunal de Tébessa. Avant-hier, alors que l’intéressé se trouvait dans les locaux de la sureté de wilaya de Tébessa pour s’informer sur une affaire d’enlèvement, le journaliste a été surpris d’apprendre que sur instruction du procureur, il devrait être présenté de nouveau devant le parquet, conformément au jugement de la Cour suprême. Les services de police qui ont décelé l’erreur judiciaire ont été obligés de suspendre provisoirement l’exécution du jugement, laissant le journaliste en liberté. Le procureur général de Tébessa sera saisi dimanche par le chef de la sûreté de wilaya sur affaire afin d’apporter de rectifier le tir. En somme, en raison du week-End, nous n’avons pas pu vérifier ces informations auprès de la Cour de Tébessa. Nous y reviendrons.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires