Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 22:49
Algérie : Le projet d’un tramway au Sud du pays au cœur d’un scandale de corruption

Lire l'article en PDF sur le journal "La nouvelle République" page 04 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-04-14/lnr.pdf

Le projet d’un tramway au Sud du pays au cœur d’un scandale de corruption

La presse Espagnole a relaté une affaire de corruption et de blanchiment d’argent impliquant plusieurs fonctionnaires Algériens. Après l’Algérienne des eaux et l’affaire de la station de dessalement de l’eau de mer à l’Ouest du pays, cette fois-ci, c’est le sud Algérien et plus précisément la réalisation d’un Tramway à Ouargla qui a été cité dans ce scandale de corruption.

A en croire l’information donnée par le quotidien Espagnole et reprise par plusieurs médias, la justice Espagnole soupçonne le versement des pots de vins à des fonctionnaires Algériens, pour l’obtention de la réalisation d’un tramway à Ouargla. Toujours et selon la presse Espagnole, une somme de 7 millions d’euros soit 3% du coût total du projet estimé à 230 millions d’Euros a été versé selon eux aux fonctionnaires Algériens. La même information a été également relatée par un second journal Espagnole indiquant qu’un magistrat examine actuellement les accusations dont font l’objet 18 hauts responsables politiques, dans des transactions commerciales internationales illégales, des affaires de blanchiment d'argent. Dans cette seconde affaire de corruption, les doigts se pointent vers un député Espagnole et des militants d’un parti politique Espagnole. Ces deniers sont impliqués dans le versement de «Pot de vins» aux fonctionnaires Algériens dans le but d’obtenir des contrats juteux en Algérie. Dans le rapport qui se trouve sur la table de la justice Espagnole, l’argent sale aurait été versée par une société de consulting "Unies Consultancy Services". Toujours et selon les informations publiée par la presse espagnole, la société néerlandaise BV Castelino aurait été utilisée afin de payer des fonctionnaires algériens, dont les identités seraient connues mais non encore dévoilée. Pour rappel, la réalisation du tramway d’Ouargla rentre dans le cadre du programme retenu en faveur de cette wilaya pour moderniser le secteur et mettre à niveau les prestations offertes aux usagers. La fin des travaux est prévue au mois d’octobre prochain au plus tard en fin 2016. Le tramway d’Ouargla couvrira une distance de 12,6 km, jalonnée de 23 stations, depuis le quartier En-Nasr, flanc Ouest de la ville, vers le vieux ksar. Il permettra, avec ses rames doubles, de transporter quelque 3.450 passagers/ heure, selon sa fiche technique. Le Hic est que les responsables cités dans ce scandale sont les mêmes personnes qui ont été évoquées dans la première affaire relative au «Pots de vins», impliquant des fonctionnaires de l’Algérienne des eaux «ADE». Pour rappel, cette première affaire concerne la réalisation d’une station de dessalement de l’eau de mer dans la région Ouest du pays, plus précisément dans la wilaya de Tlemcen. La presse Espagnole à l’origine également de cette information a indiqué que des cadres de l’Algérienne des eaux seraient impliqués dans un scandale de «Pot de vin» estimé à 2,5 millions d’euros. Ce montant colossal aurait été versé aux comptes de certaines familles des cadres de l’ADE en France. Pour l’instant, malgré nos efforts, nous n’avons pas pu connaitre la version des tutelles concernées par ces affaires à savoir les Ministères des ressources en eau, du transport et l’Algérienne des eaux.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires