Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 22:00
Khenchela (Algérie) Perturbation dans l’alimentation en eau potable

Lire l'article en PDF sur le journal "La nouvelle République" page :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-04-14/lnr.pdf

Malgré les efforts considérables des services de la direction des ressources en eau de Khenchela (DHW), l’alimentation en eau potable laisse à désirer. Une grande perturbation a privé les habitants du chef-lieu de wilaya et plusieurs autres Daïras, et communes. En plus de l’absence de l’eau dans les robinets, plusieurs cas d’hépatite A, ont été signalés mais non confirmées par les services concernés à savoir : Direction de la santé et services des eaux et assainissement.

Durant l’absence de l’eau dans les robinets, les citoyens du chef-lieu de wilaya ont été contraint de s’approvisionner par le biais des citernes-camions et tracteurs. La perturbation à durée plus d’une semaine au centre-ville et dans les différents quartiers du chef-lieu de wilaya, ont indiqué plusieurs citoyens. «J’ai galéré pour pouvoir trouver une citerne d’eau à raison de 800 DA» a expliqué un médecin. Comme le dit un certain proverbe, le cordonnier est toujours le plus mal chaussé, un cadre de l’Algérienne des eaux a indiqué qu’il a été contraint d’acheter de l’eau minérale pour se laver la figure et pour préparer du café. Au niveau de la périphérie, la situation et plus pire, l’eau qui n’arrive un jour sur trois a disparu des robinets pendant plus de quinze jours, selon des habitants. Selon un élu, les quartiers de « Haï» Yousfi», cité Hasnaoui, route de Batna, Sonatiba, Boudjelbana n’ont pas vu une goutte d’eau depuis une dizaine de jours. C’est le même cas dans les autres Daïra et communes tels que «Taouziente, Kais, N’sigha el Hamma El Mahmel Ouled rechache et Babar. Les citoyens avec qui nous nous sommes entretenus accusent directement les services de l’Algérienne des eaux. Certains se sont allés même dire que cette perturbation est selon eux volontaire afin de permettre aux dizaines de propriétaires de citernes d’en profiter sur le «Dos» de la population. « La citerne est passée de 800 DA à 1000 et 1200 DA ont-ils expliqué. Ce n’est pas l’avis de certains d’autres qui même s’ils montrent du doigt les dirigeants de l’Algérienne des eaux ont indiqué que la perturbation de la distribution de l’eau est dû principalement à la mauvaise gestion. Cependant, nous avons appris que l’absence de l’eau dans les robinets est due à l’arrêt du barrage Medouar situé à Timgad, selon la DHW. Le barrage rempli à plus de 7millions de M3 ne permet pas de traiter la totalité de l’eau destinée à la consommation, selon les mêmes sources. La perturbation en alimentation en eau n’est pas le seul problème de ces derniers jours. Des informations ont fait état de la présence de plusieurs cas d’hépatites A. La plupart de ces cas ont touchés des enfants scolarisés dans plusieurs écoles du chef-lieu de wilaya et dans certaines communes. C’est le cas de l’école primaire Ibn-Cina située en plein centre-ville et l’école Houha à Sonatiba. Plusieurs élèves scolarisés qui aurait été touchés par cette maladie soit des aliments ou de l'eau contaminée ont reçu des traitements alors que d’autres ont été hospitalisés. Ces informations qui ont été donnée par plusieurs parents d’élèves mais n’ont pas été confirmées par le secteur de la santé. Malgré nos diverses tentatives, la direction de la santé de Khenchela reste depuis plus d’un mois totalement coupée du monde. Contactés par nos soins, les services de la direction de l’éducation ont tout d’abord apporté un démenti à la fermeture de certaines écoles. «Ce sont des foyers extra-scolaires», a indiqué notre interlocuteur. Au niveau de la direction de l’hydraulique, il nous a été indiqué que deux commissions ont été constituées et des sorties sur terrain ont été organisées. Un forage suspect aurait même fait l’objet d’arrêt et des échantillons ont été prélevés, a-t-on appris. En somme, pour l’instant, nous n’avons pas pu connaitre le nombre de cas d’hépatites recensés et les résultats des bilans effectués. Au moment où nous mettons sous presse, nous avons appris que l’eau est revenue dans les robinets dans certains quartiers, selon des habitants du chef-lieu de wilaya.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires