Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 22:45
Gréve de faim des cadres syndicaux devant le siège de la direction générale de l’Algérienne des eaux

Lire l'article en PDF sur le journal "La Nouvelle République" page 04 (Manchette) :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-04-26/lnr.pdf

La direction de l’Algérienne des eaux dont le siège est situé au niveau de la zone industrielle d’Oued Smar (Alger) a connu hier une journée mouvementé et inhabituelle. Des cadres syndicaux venant de la région «Est» du pays, plus précisément la wilaya de Khenchela ont organisé hier un dit-In et entamé une grève de la faim, réclamant le départ du directeur de l’unité.

Avant l’ouverture des bureaux, les cadres syndicaux de l’unité de l’Algérienne des eaux de la wilaya de Khenchela, accompagnés des membres des sections de cette assemblée se sont rassemblés devant l’entrée principale de la direction générale de l’Algérienne des eaux à Alger. Des banderoles ont été accrochées au mur sur lesquelles nous pouvons lire : «Dans une déclaration à la presse, les auteurs de ce mouvement ont indiqué qu’ils était contraints de venir à Alger pour se faire entendre. «Nous avons adressé des dizaines de courriers à la direction de l’ADE et au ministère des ressources, en vain. Il est de même pour nos divers entretiens avec les responsables de l’ADE à ce sujet qui n’ont pas trouvé également échos». Nos interlocuteurs ont ajouté que seules des commissions d’enquêtes ont été dépêchées à Khenchela mais également sans aucun résultat. «Que faut-il attendre des membres des dites commissions qui arrivent les mains vides et qui repartent avec des cadeaux et ce, après avoir passés des «Vacances» à l’œil, avec prise en charge totale de leur séjour, ont-ils ajouté. Quelques instants après, un responsable de la direction générale a fait savoir aux syndicalistes que le directeur général est absent. «Je vous conseille de rentrer à l’intérieur, vous allez être reçu par le directeur des ressources humaines, il se chargera de vos doléances», leur a-t-il proposé. Après réflexion, les cadres du syndicat ont accepté de rencontrer le directeur des ressources humaines et un assistant du directeur général. Après avoir écouté les revendications des membres du syndicat, le DRH et l’assistant du directeur général ont promis de les déposer sur la table du premier responsable de l’Algérienne des eaux qui les étudiera dès son retour. Les membres du syndicat ont décidé de geler leur mouvement, mena.çant de le reprendre si toutefois, des résultats concrets ne seraient pas pris en considération dans les meilleurs délais. Il est à signaler que le conflit opposant les dirigeants de l’unité de l’Algérienne des eaux et les cadres syndicaux ne date pas d’aujourd’hui. Les deux camps se déchirent à couteaux tirés depuis bien longtemps sans que la tutelle intervienne

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires