Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 22:47
Islam en France : La prière commune n'est pas pour demain

Lire l'article en PDF sur le journal "La Nouvelle République" du 1er Juin 2016 Page 10 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-06-01/lnr.pdf

Préconisée par les représentants du culte Musulman après les attentats terroristes qui ont frappé la capitale française, l’objectif principal de cette initiative consiste à démarquer cette communauté de l’idéologie de ceux qui sont à l’origine des actes de violences sous couvert de l’islam. Après plusieurs villes, c’est au tour de la mosquée du Puy en Velay dans le département de la Haute Loire (43) d’organiser, une journée porte ouverte afin de permettre au public de visiter ce lieu de culte et de mieux connaitre la véritable image de l’islam.

Après plusieurs villes, c’est au tour de la mosquée du Puy en Velay dans le département de la Haute Loire (43) d’organiser, une journée porte ouverte afin de permettre au public de visiter ce lieu de culte et de mieux connaitre la véritable image de l’islam. Cet événement n’a pas drainé la grande foule, seule une centaine de personnes est venue découvrir la mosquée de cette ville et les activités qui se déroulent dans ce lieu de culte. Les visiteurs sont accueillis dans la cour de la mosquée ou des explications leurs sont donnés dans une tente installé pour la circonstance. L’endroit réservé à l’ablution (Lieux ou les fidèles devraient se laver avant d’accomplir la prière) était la première destination proposée pour les visiteurs. Des explications ont été données sur la petite ablution que le fidèle devrait obligatoirement accomplir avant chaque prière. Certains visiteurs ont indiqué que c’est pour la première fois qu’ils découvrent le procédé des ablutions qui doivent être effectuées avec de l'eau pure. L’ablution ne veut pas dire se laver uniquement mais aussi et surtout à se «Purifier». Dans le cas où l’eau est indisponible, cette importance de la « Purification» se fait à la terre pure, le sable ou à l’aide d’une pierre. Les salles de prière destinées aux hommes et aux femmes étaient, la seconde étape dans le programme de cette journée « Porte ouverte» sur la mosquée. Avant de pénétrer dans les salles de prière, les visiteurs de sexe féminin ont été invités à porter des foulards neufs qui ont été mis à leurs dispositions pour la circonstance. Plusieurs hommes et femmes de différentes confessions ont foulé pour la première fois le tapis de la grande prière de la mosquée du Puy en Velay. Après les explications données par les organisateurs, un débat général a été ouvert ce qui a profité aux visiteurs den poser plusieurs questions sur l’islam. La mosquée du Puy en Velay est dirigée par une association culturelle dont le Président n’est autre que M. Boussikli Mohamed. Ce dernier qui est également « Imam» est estimé par l’ensemble de la communauté Musulmane établie dans la région de la haute Loire. M. Boussikli a déclaré à la presse que cette journée porte ouverte avait pour objectif de faire passer un message de paix et de tolérance entre l’ensemble des citoyens et ce quel que soit leur conviction religieuse. En plus de simples citoyens, des hommes de cultes de différentes religions ont tenu à participer à cette journée «Porte ouverte» sur la mosquée. C’est le cas du prêtre du quartier de guitare qui a également tenu à participer à cette journée. « J’ai tenu à participer à cet évènement et je trouve que c’est une bonne initiative. Elle (La journée) permet aux visiteurs de mieux connaitre la religion Musulmane ainsi que la bâtisse de la mosquée. Cet état de fait est également une occasion pour les différents responsables de cultes et de fidèles de se côtoyer dans l’objectif essentiel est de vivre ensemble. En réponse à une question de la «LNR» sur une éventuelle prière commune regroupant les dirigeants et les fidèles de l’ensemble des religions, le Prêtre devait dire, je cite : « Ecoutez, on l’a déjà fait à l’école, lors des fêtes de Noël. Les élèves issus des différentes religions ont prié et chanter ensemble durant cette occasion. Pour les adultes, toutes les communautés et les croyants de l’ensemble des cultes se sont regroupés comme un «Seul homme» après les attentats de Paris. La journée porte ouverte sur la mosquée est certes une bonne initiative pour mieux faire connaitre l’islam et son vrai visage. Malheureusement, il ne faut pas s’attendre à ce que ces journées apportent des résultats concret en matière de lutte contre la haine, l’intégrisme religieux ou la violence. Beaucoup reste à faire dans ce domaine pour parvenir à rassembler les croyants et les non-croyants et leur apprendre qu’ils sont condamnés à vivre ensemble. Cet état de fait pourrait se faire en France surtout lorsqu’on sait que l’ensemble des citoyens vivent sous la bannière de la République et de la Laïcité. Malgré ce grand avantage de la séparation de la religion et de l’état, beaucoup de chose reste à faire afin d’arriver aux résultats attendus. Ce n’est pas facile d’apprendre aux personnes issues d’une religion de respecter les autres citoyens avec qui, ils ne partagent pas les mêmes croyances. Prenant le cas uniquement des Musulmans de l’école «Sunnite» qui ne sont pas encore arrivé à se mettre d’accord sur des milliers de Hadiths ou de «Fatwas». C’est le même cas pour les Chiites qui également ne partagent pas la même pensée religieuse. Ce n’est pas la peine d’évoquer les relations exécrables qui existent entre d’une part les Sunnites et les Chiites. Il suffit simplement de voir ce qui se passe au Yémen, Irak et dans d’autres pays ou ces communautés se déchirent pour arriver au pouvoir. Afin de justifier cette haine, certaines personnes trouvent le moyen d’importer en France et ailleurs le conflit israélo-palestinien. Pourtant, la religion n’a rien à voir avec les conflits des pays ou des divergences qui existent entre les états. Même les croyants ne devraient pas en principe se disputer pour défendre un culte quelconque. Jusqu’à preuve du contraire, le Bon Dieu n’a jamais mandaté une personne, un Président d’un pays ou une personnalité pour agir en son nom. Normalement, il ne devrait pas avoir de différence entre des personnes ou des citoyens d’un pays et ce quel que soit leurs appartenances religieuses. Même les personnes athées devraient être respectées pour leurs choix et rien ne peut obliger à rendre compte à quiconque. Ce n’est pas malheureusement le cas pour certains gens qui ont trouvé le moyen de s’autoproclamer défenseur de l’islam ou d’une autre religion pour arriver à leurs fins. Ce sont ces personnes qui présentent un danger pour la société et pour la paix dans le monde. Ces énergumènes sont responsables de l’ensemble du mal qui ronge le monde sous couvert de la religion. Sans ces individus, il n’y aurait pas eu de terroristes qui sont également victimes de leurs prêches violents et des endoctrinements qu’ils avaient subis. Comme nous l’avons dit dans nos précédentes éditions, le seul moyen de finir avec cette histoire d’intégrisme religieux et de son terrorisme et de lutter contre ces fléaux à partir de leurs racines. Les dirigeants des pays qui continuent de financer les groupes terroristes doivent également cesser de le faire. Dans le cas échéant, l’organisation Onusienne (ONU) et le conseil de sécurité devraient prendre leur responsabilité pour mettre définitivement fin à cette mascarade qui a coûté la vie à des milliers d’êtres humains.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires