Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 01:05
Assassinat de deux policiers à Paris :  Un acte criminel à caractère exclusivement propagandiste

Lire l'article en PDF sur le journal "La nouvelle République" du 16 juin 2016 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2016-06-16/lnr.pdf

Les français se sont réveillés hier sous le choc après le double assassinat commis contre un officier de police et de sa campagne à Magnanville, dans les Yvelines (Paris). En assassinant, le policier et sa campagne, le criminel voulait certainement faire un coup de «Pub» à l’organisation terroriste qui s’est autoproclamée « Etat-Islamique», plus connue de Daech.

L’auteur de ce crime, un jeune à peine âgé de 25 ans qui vivait en France à Nantes la Jolie (Banlieue Parisienne), ses parents retraités étaient au Maroc. Il était connu des services de police et avait déjà condamné dans le passé dans plusieurs affaires de droit commun. Après les affaires de petites délinquances, le meurtrier s’est radicalisé et avait condamné à 3 ans de prison dont 6 mois avec sursis et une mise en épreuve de deux ans à la suite de sa participation à un projet terroriste. Il avait été jugé, avec sept autres prévenus, pour sa participation à un réseau d'acheminement de djihadistes vers les zones tribales situées entre l'Afghanistan et le Pakistan en 2011. Avant de commettre son sale méfait, le tueur s’est bien préparé allant jusqu’à posté des séquences de son crime, utilisant sa page Facebook live, qui a été aussitôt fermé par les services de sécurité. Dans son enregistrement, le meurtrier des deux policiers avait au meurtre contre les éléments des forces de sécurité, les journalistes et les rappeurs. Il a également indiqué qu’il avait agi aux ordres de ses chefs qui ont demandé aux islamistes armés, notamment ceux qui ont fait allégeances à l’organisation de Daech à tuer les mécréants avec n’importe quelle arme en leur possession. Après ce double assassinat, la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur le décès du policier et sa compagne, retrouvée morte à son domicile après l'assaut du Raid. L'enquête est confiée à la sous-division antiterroriste de la police judiciaire, à la PJ de Versailles et à la direction générale de la sécurité intérieure, a annoncé le parquet de Paris. Selon une source policière, l'homme se serait revendiqué du groupe djihadiste Etat islamique durant les négociations avec les policiers du Raid, avant d'être abattu. Des témoins ont rapporté aux enquêteurs qu'il aurait crié "Allah Akbar" en attaquant les policiers, pour mourir en martyr afin qu’il soit récompensé par «Allah», selon les fourberies de ceux qui l’avaient endoctriné. «Les mécréants que vous avez tuez seront immédiatement jetés en enfer. Ce n’est pas le cas pour les martyrs qui seront reçus là-haut pour vivre éternellement au paradis avec les belles femmes vierges «Hor El Aïn», que personne n’avaient touché, même pas les Djinns». Nous avons donné ici, les termes et les propos des émirs et responsables des organisations terroristes lors de l’endoctrinement de leurs éléments. Comme nous l’avons expliqué dans nos précédentes éditions, les islamistes-endoctrinés sont même capable de tuer leurs propres parents, dans le cas où des ordres leurs soient donnés par leurs «Maitres». Prenant hier la parole, le procureur de la république a tenu une conférence de presse, confirmant que le tueur a déclaré que lors des négociations avait indiqué qu’il a fait allégeance au chef de l’Etat islamique «Daech» Abou Bakr Al Baghdadi, il y’ trois semaines. Il a ajouté également selon le procureur qu’il est musulman, qu’il fait ramadan et qu’il a répondu aux ordres de ces chefs pour tuer les mécréants chez eux. Le procureur a également indiqué que le tueur a menacé de faire tout sauter dans le cas où les policiers donneraient l’assaut. Lors de la perquisition de son domicile, il a été retrouvé un Coran, une Djellaba, des documents et une liste nominative de personnalité à assassiner, a indiqué le procureur. Hier trois individus liés au tueur, âgés de 27, 29 et 44 ans ont été interpellés et ont été placés en garde à vue dans cette affaire.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires