Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 15:55

  

La direction générale de l’algérienne des Eaux a procédé à un mouvement partiel qui a touché plusieurs directeurs d’unités  opérant dans les différentes zones du pays. L’algérienne des eaux (A.D.E) est un établissement public national à caractère industriel et commercial. L’établissement a été crée par le décret exécutif N° 01-101 du  21 avril 2001.  L’établissement est placé sous la tutelle du Ministère chargé des ressources en eau dont le siège est Alger. Parmi ces permutations, le  directeur de  l’unité de Khenchela Monsieur Bouchriha Abdellah  a été  désigné en qualité de directeur d’unité à Souk Ahras. De son côté Monsieur Tahar Serrar a été nommé dans les mêmes fonctions à la tête de l’unité de Khenchela. Le directeur de zone de Souk-ahras avec qui nous avons pris attache n’a pas manqué de nous déclarer que la situation au niveau de l’unité de Souk Ahras a été redressée depuis décembre 2007. Le directeur de zone n’a pas manqué également de nous apporter un démenti à l'information portant le détournement  de deux transformateurs d’une valeur de 2 millions de dinars. Le même responsable a complètement rejeté les mêmes informations concernant l'A.D.E de Souk ahras relatives à un éventuel trou de 30 millions de dinars, au niveau de  la gestion des fonds des œuvres sociales. Néanmoins le directeur en question  nous a bien confirmé la disparition de plus de 400 compteurs, précisant que le dossier se trouve entre les mains de la justice. A niveau de l’unité de Khenchela, la permutation a été opérée sur  fond de  protestations et de contestations ouvrières. Il y a quelques jours, la justice a rendu son verdict dans une affaire de détournement de fonds de plusieurs millions de dinars. Le tribunal de khenchela qui a statué sur cette affaire a condamné par contumace, l’auteur principal à 5 ans de prison ferme assorti d’une lourde amende. Selon des sources concordantes, l’accusé aurait quitté le pays pour un pays voisin alors que d'autres indiquent qu'il aurait rejoint un groupe terroriste dans les maquis de « Djebel al djorf » dans la wilaya de Tébessa. L'audience a eu lieu également en l'absence des témoins qui selon certaines reçus des menaces de mort. Dans ce même cadre et au niveau de cette même unité, plusieurs affaires demeurent en suspend telles que le vol d’un camion Neuf d'une valeur de 165 millions de centimes et la disparition énigmatique de plusieurs micro-ordinateurs du siège administratif. L’unité des eaux de Khenchela  souffre financièrement et n’arrive même pas à assurer régulièrement les salaires des travailleurs. Il est de mêmes pour les autres fournisseurs et autres organismes tels que : la Sonelgaz, la C.N.A.SA.T,  les impôts  et les recettes des contributions diverses où elle demeure endettée jusqu’au  cou.  Un  bras de fer oppose toujours les travailleurs de l’agence d’une part et les cadres gestionnaires de l’autre. Des travailleurs avec qui, nous avons pris attache montrent du doigt les dirigeants de l’entreprise d’être à l’origine des problèmes et pointent du doigt des personnes étranger à l'entreprise. Pour en savoir plus à ce sujet, nous avons essayé de joindre le directeur de l'algérienne des Eaux "Zone de  Batna" mais en vain.

Ait Mébarek Boukhzar

Partager cet article

Repost 0
hakkar abderrahmane
commenter cet article

commentaires