Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 16:06

  

Une jeune fille accusée d'adultère a été atrocement assassinée par plus de 50 hommes sur ordre du dit "tribunal islamique"en Somalie. Selon des témoignages, la pauvre femme a été enterrée vivante jusqu’au cou avant que 50 hommes ne s'acharnent sur la pauvre dame en la massacrant à l'aide des grosses pierres. Ce drame a eu lieu dans la journée du lundi dans la ville portuaire de Kismayo. Cette ville qui échappe au contrôle du gouvernement en place est contrôlée par des islamistes depuis le mois d'août passé.

Les mêmes témoignages ajoutent que des milliers de somaliens ont assisté à ce meurtre dont a été victime la malheureuse Aïcha Ibrahim.  Avant qu'elle ne soit massacrée, un islamiste en l'occurrence Monsieur       " Hayakallah" qui portait une barbe jusqu'au ventre a déclaré à la foule je cite : "Madame Aïcha a reconnue les faits qui lui ont été reprochés et elle a  demandé au tribunal de la condamner pour qu'elle soit purifié". Selon le dit "cheikh" , la pauvre dame a entretenu des relations sexuelles extra-conjugales et méritait la punition adéquate selon la charia. La ville de Kismayo a été prise le 22 août par une coalition de combattants fidèles au leader islamiste Hassan Turki, dont le nom figure sur la liste américaine des financiers du terrorisme, et de "shebabs", le principal groupe de combattant extrémistes en Somalie.

Depuis, une nouvelle administration a été mise en place dans la ville et a commencé à mettre en application une forme très stricte de la Charia. "Cet après-midi, nous disons à la population de Kismayo que nous appliquons une punition très rare dans cette région et qui constitue une première à Kismayo", a ajouté le Cheikh Hayakallah dans son adresse à la foule. Les caméras et autres appareils photos étaient interdits lors de cette exécution publique à laquelle ont pu assister des journalistes de presse écrite et de radio.

Ce n'est pas uniquement en somalie que des femmes et des hommes sont atrocement assassinés par de telle manière, d'autres pays à l'image de l'Arabie Saoudite et de l'Iran continuent malheureusement sans impunité de pratiquer cette méthode inhumaine et qui constitue une véritable atteinte aux droit de l'homme.

 Ait-Mébarek Allaoua  

Partager cet article

Repost 0
hakkar abderrahmane
commenter cet article

commentaires