Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 10:27

Malgré les frappes des forces de sécurité, plusieurs régions du pays sont sous le contrôle de la nébuleuse Al-Qaïda dans la péninsule arabique. Les combattants des partisans de la religion (Ansar Acharia) sèment la terreur parmi les populations. Les assassinats commis par ces intégristes nous rappellent la barbarie des éléments du GIA (Groupe Islamique Armé) en Algérie, dans les années 1990.

 

Al-Qaïda au yémen.jpg

 

 Selon des témoignages, les combattants d’Al-Ansar attaquent de jour comme de nuit les foyers de ceux qui sont désignés comme étant des impies («koffar»). Des villageois qui ont fui ces régions ont raconté les horreurs commis par ces groupes armés qui se revendiquent comme des «djihadistes». Depuis la prise en main des régions par Ansar Acharia, n’importe quel citoyen surpris de regarder la télévision, de s’adonner aux boissons alcoolisées ou de collaborer avec l’état est considéré comme un ennemi de Dieu et devait être sévèrement puni, selon leur loi. Il est de même pour celui qui n’assiste pas aux 5 prières où surpris de faire l’amour en dehors du mariage. Une jeune femme accusée de sorcellerie a été attaquée au niveau de son domicile et fut égorgé devant des dizaines de citoyens. La tête de la pauvre dame a été accrochée devant le domicile d’un responsable qui a fui le village avant qu’elle ne soit retirée par des villageois. Plusieurs régions au Sud dont la ville de Jaar sont sous la coupe des combattants d’Ansar Al-Charia, un groupe affilié à Al-Qaïda. Cette ville est rebaptisée Wakar par Ansar Al-Charia. Elle se situe dans la province d’Abyan. Les combattants islamistes circulent dans la ville à visage découvert, armés de kalachnikov et de couteaux. «Notre mission est d’instaurer la Loi islamique sur l’ensemble du territoire du Yémen», a indiqué un membre du groupe d’Al-Ansar à un journaliste. Dirigés par un émir Abu Hamza, les combattants islamistes ont mis main basse sur plusieurs régions du pays. Des dizaines de prisons gérées par Ansar Al-Charia dans lesquels se trouvent des centaines de citoyens et même des militaires. Dans l’une des prisons, des journalistes ont été autorisés à voir 73 militaires. L’armée yéménite s’est montrée pour l’instant impuissante devant la barbarie de ces groupes terroristes.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires