Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 18:11

Dans un enregistrement vidéo diffusé sur des sites islamistes, l’émir de l’organisation terroriste dirigée par le sanguinaire  Belaour alias Khaled Abu El Abass, émir de la quatiba « des enturbannés » et  créateur de celle des « signataires avec le sang» a indiqué qu’il est prêt à négocier avec l’Algérie et l’occident.

 

 

« Nous sommes prêt à négocier avec l’Algérie et les pays occidentaux à une condition que les troupes françaises se retirent du Mali» a indiqué le chef terroriste dans son enregistrement. Même s’il a fait dissidence avec Al-Qaïda, Belaouar s’est présenté en qualité de membre de cette organisation terroriste. Dans le même enregistrement, le chef des criminels a revendiqué l’attaque d’In Aménas. « Nous à Al-Qaida, nous sommes responsables de cette opération que nous bénissons », a-t-il indiqué. Belaouar a précisé que l’opération a été menée par quarante Djihadistes venant de pays musulmans différents et même de pays occidentaux au nom des « signataires avec le sang », précisant que cette opération arrive pour se venger du régime algérien pour avoir permis au colonisateur d’hier d’utiliser son sol et son espace aérien pour tuer les nôtres au Mali », a-t-il ajouté.  Dans cet enregistrement dont on dit qu’il est daté du 17 janvier 2013, Belaouar se dit disposé  négocier à condition que cesse l’opération militaire en cours au Mali, disant nous sommes prêts à négocier avec les pays occidentaux et le régime algérien à condition que s’arrête l’agression et le bombardement contre le peuple malien musulman, notamment celui de l’Azawad et le respect de sa volonté d’appliquer la charia sur son territoire ».L’émir de la qatiba a annoncé être disposé à échanger tous les otages américains contre « le cheikh Omar Abderrahmane et son retour parmi les siens en Egypte », ajoutant  et même si on avait mille d’entre vous, on sera prêts à les échanger contre lui, en égard à son savoir et son jihad .  L’enregistrement dans lequel Belmokhta apparait sans turban et portant une tenue militaire, sans arme, en plus de l’emblème noir symbole de sa qatiba, a commencé avec les termes « communiqué des signataires avec le sang dans l’opération dans la base appartenant à la société britannique BP ». L’enregistrement s’est achevé sur une voiture tout terrains portant un fusil 14.5 et portant l’expression « d’ici on commence », et en dessous, une photo de la mosquée d’Al Aqsa, et avec l’expression « et ici on finit ». Et parait que l’enregistrement a été fait pour être distribué avant la fin de l’opération militaire menée par l’armée algérienne contre les ravisseurs. Belmokhtar le chef sanguinaire ne semble pas connaitre ni l’Algérie et ni l’Algérien. Pourtant, il sait bel et bien que les Algériens ont payé un tribut très lourd dans la lutte antiterroriste. Le peuple Algérien est prêt à payer encore 3 fois plus le prix, mais ne cédera jamais au chantage des fanatiques. La seule solution qui reste pour ces criminels et de s’abstenir d’instrumentaliser  l’islam pour leur sale méfait et de se rendre avec armes et bagages aux forces de sécurité afin qu’ils soient jugés de leurs crimes. 

 

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires