Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 17:06

L’ultime appel déposé par la famille de Mohammed Gharbi a essuyé un rejet par la cour suprême d’Alger. Ceci dit,  le patriote de la ville de Souk-Ahras, condamné à mort pour avoir tué un terroriste,  pourrait être exécuté à tout moment. Seule une décision du Président de la République pourrait sauver M. Gharbi d’être  fusillé.  gharbi%2BMohamed.jpg                                                                                                                                                                                                                    

Photo : Ce patriote qui a combattu  les terroristes Islamistes pourrait être exécuté à tout moment en Algérie  L’affaire remonte au 11 février 2001, ce jour là Monsieur Gharbi a abattu en plein centre ville de Souk Ahras l’émir de l’Armé Islamique du Salut. Le patriote a justifié son acte par le fait d’avoir été  menacé de mort et à plusieurs reprises par l’ex-émir de l’A.I.S, qui a été gracié, consécutivement à la loi dite : «La concorde civile ».  Devant le tribunal, le 21 janvier 2004 M. Gharbi a expliqué qu’il a déposé plainte pour menaces de mort. « J’ai alerté le commandant du secteur militaire de Souk Ahras et les différents services de sécurité au sujet des menaces de mort dont j’ai fais l’objet,  mais rien n’a été fait » a déclaré Mohammed Gharbi devant le tribunal.hattab.jpg

Photo du journal « Annahar » : Hassan Hattab, le fondateur et l’émir national du Groupe Islamiste Armé (G.I.A) ne sera pas fusillé. Le chef du G.I.A  se trouve aujourd’hui en liberté et ne sera pas jugé pour les viols des femmes et pour  l’assassinat des milliers de citoyens et des membres des forces de sécurité.

Dans la même audience M. Gharbi a jouté que c’était sa vie contre la vie de son ennemi, c’est pourquoi il a passé  l’action a-t-il expliqué. M. Gharbi fut condamné à 20 ans de réclusions criminelles par le tribunal de Guelma. Jugé une seconde fois après qu’un pourvoi en cassation est introduit, M. Gharbi a été condamné à la perpétuité, c’était  Le 24 mars 2007. Jugé en pourvoi de cassation pour la troisième fois, M. Gharbi fut condamné à mort par une magistrate en l’occurrence Madame  Kaarare Fatma. Le verdict a été accueilli  par des cris « Allah ou Akbar », Dieu est grand lancés à haute voix par les dizaines d’Islamistes présent dans la salle d’audience. Contrairement aux assassins qui ont été blanchis par une simple «loi» et sans qu’ils ne soient jugés, Ce valeureux patriote qui a défendu la République n’ bénéficie d’aucune circonstance atténuante ou de mesures clémentes.  C’est vraiment regrettable.

Abderrahmane Hakkar

Partager cet article

Repost 0

commentaires