Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 20:58

Ouverte dimanche dernier par le directeur général de la Sûreté nationale, la formation pilote de spécialistes en sécurité nucléaire s’est clôturée à Alger à l’Institut national de la police criminelle.


Après cette formation, et en prévision de la tenue du 36e congrès des chefs de police et de sécurité arabes à Alger, qui se tiendra à Alger du 9 au 10 décembre 2012, la DGSN se prépare à organiser la 41e édition des journées d'information sur la Sûreté nationale. La formation qui vient de s'achever avait pour objectif la constitution d'une équipe de spécialistes en sécurité nucléaire dans le cadre d’une stratégie de formation de spécialistes des risques CBRN (chemical, biological, radiological and nuclear). Lors de la séance d’ouverture, le général-major Abdelghani Hamel a indiqué que la formation et le développement d’une ressource humaine qualifiée est un facteur central dans toute stratégie efficiente en matière de sécurité nucléaire. Le patron de la DGSN a rappelé que cette formation s’inscrit dans le cadre du projet pilote de «renforcement de la sécurité nucléaire aux frontières, qui donnera lieu à l’acquisition de nouveaux équipements de détection au niveau des plateformes portuaires et aéroportuaires». Abdelghani Hamel n'a pas manqué de déclarer la nécessité de former un personnel hautement qualifié pour la prise en charge de cet équipement. Pour en revenir à la formation, une quarantaine d’officiers relevant de la DGSN, des Douanes algériennes et de la Protection civile ont participé à ces cours, «renforçant ainsi l’esprit de prévention et de collaboration intersectoriel indispensable à toute stratégie efficiente en matière de sécurité nucléaire». La formation a été assurée par des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), d’Interpol et du centre de recherche commun de l’Union européenne (co-organisateur de cette formation). Des experts de l’université des sciences et technologies Houari-Boumediene de Bab Ezzouar et du ministère de l’Energie et des Mines ont également pris part à cette formation. «La contribution de la société Mirion technologies, qui a fourni l’équipement requis pour cette formation, a permis d’atteindre un niveau qualitatif appréciable à la satisfaction des organisateurs et des participants», a-t-on souligné. La «particularité» dans cette activité de formation, est l’«implication» de plusieurs secteurs au plan national, à savoir la DGSN, la Protection civile et les Transports, relève la même source, soulignant que l’objectif étant de renforcer l’esprit de collaboration intersectorielle entre les différents intervenants en matière de sécurité nucléaire au niveau national. A l’issue de cette formation, des certificats ont été remis aux participants par les hauts responsables du secteur et les représentants du centre commun de recherche de l’UE.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires