Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 09:53

Il y a exactement deux ans, nous a quittés à jamais deux officiers des forces de sécurité, il s’agit de feu Bouamama, commandant de secteur de la wilaya de Béjaïa et de Athmane Saadi, colonel au DRS (Alger).

 

athmane saadi.jpg

 

Ces valeureux fils d’Algérie sont tombés en martyrs, à Allaghene dans la wilaya de Béjaïa, alors qu’ils commandaient une opération militaire contre les groupes terroristes. Ils sont nombreux à nous écrire pour rendre hommage à ces deux officiers qui ont combattu sans relâche les groupes terroristes au sein même de leur fief, avant de tomber en héros, les armes à la main. Les deux officiers ont fait leur devoir en se sacrifiant pour l’Algérie, pour la démocratie, la paix et la sécurité dans le monde. A travers les dizaines de messages que nous avons reçus, les lecteurs de La Nouvelle République ont rendu un vibrant hommage aux deux officiers de l’ANP. Dans ces messages, les parents, proches et les collègues de ces deux officiers, s’inclinent à la mémoire des deux martyrs et invitent tous ceux qui les avaient connus où côtoyés d’avoir une pieuse pensée, pour eux. Dans son courriel, le frère de Athmane a écrit, je cite : «En cette deuxième année, notre mère a fait ses calculs,le deuil sera au rendez-vous, comme d’habitude. On ne célèbre pas Yennayer dont la date coïncide avec votre disparition. Cette date nous fait revivre les moments difficiles de notre vie. Mon frère Athmane, ton fils est classé premier au cours de ce trimestre. Ma mère arrête de pleurer, Athmane est au paradis». En raison du nombre important du courrier, nous nous excusons auprès des lecteurs de n’avoir pas pu communiquer les autres messages, surtout ceux émanant des anciens collègues des défunts, par lesquels ils ont fait éloge et rendu hommage aux deux officiers

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires