Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 09:13

Triste fut la journée d’un certain 29 juin 1992 où Mohamed Boudiaf fut assassiné. Les Algériens se souviendront toujours et n’oublieront jamais la tragique disparition de Tayeb Al Watani, abattu par des mains assassines alors qu’il effectuait une visite dans la wilaya de Annaba.

 

A travers l’assassinat de ce valeureux personnage, c’est La sérénité, l’intégrité et la sécurité de l’Algérie qui étaient visées. Rappelé en Algérie au moment où le pays traversait une crise politique sans précédent, feu Boudiaf avait répondu présent un certain 16 janvier de l’année 1992. « Je tends la main à tous les Algériens», n’a cessé de déclarer Mohamed Boudiaf appelant au rassemblement pour sauvegarder le pays. Les Algériens reprennent de l’espoir et voit en ce patriote les premiers rayons d’un soleil qui apparait après tant d’années de grisaille, nuages et brouillards qui se sont abattus sur l’Algérie. Placé à la tête du HCE (Haut conseil d’Etat), Mohamed Boudiaf avait indiqué que la priorité demeurait le rétablissement de la sécurité au pays. Employant le dialogue et en même temps la fermeté, Mohamed Boudiaf n’a ménagé aucun effort pour redonner au pays sa véritable image. Sans aucune hypocrisie, Mohamed Boudiaf a commencé à débarrasser les Algériens des futilités et des démagogies à l’origine de plusieurs divergences et d’un recul net du pays. Il commença par geler la loi portant généralisation de l’arabisation votée par le Conseil national de transition à l’origine de la fuite des milliers de haut cadres algériens vers l’étranger. Pour Mohamed Boudiaf, La langue n’est pas un tabou et ne pourrait en aucun cas diminuer ou réduire la valeur d’une nation. Aucun pays au monde n’a imposé par le biais d’une loi, l’utilisation d’une langue quelconque. Même la première force du monde, les Etats-Unis d’Amérique, aucune langue officielle n’a été adoptée et le gouvernement utilise une langue étrangère à savoir l’Anglais. Avec la sécurité du pays, on ne badine pas et c’est pour ces raisons que Mohamed Boudiaf a décidé d’être très ferme avec ceux qui voulaient faire de l’Algérie un Afghanistan bis. Le peuple algérien était musulman même en période coloniale, ce n’est pas donc à ces «prophètes taïwan» de venir donner des cours de l’islam aux Algériens, voulait dire feu Boudiaf. Le rêve de Mohamed Boudiaf consistait à faire de l’Algérie un pays moderne et démocratique et de mettre fin aux idéologies et à la corruption qui gangrène la société. Malheureusement des mains lâches et assassines ont tenté par ce meurtre de créer un climat d’anarchie dans le but de détruire le pays. Mohamed Boudiaf a été assassiné dans le dos, six mois seulement après son retour au pays. En dépit de cet événement douloureux et les séries de manœuvres et de complots des ennemis de la nation, l’Algérie est restée debout grâce à son peuple et ses valeureuses forces armées.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires