Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:54

Ces dernières années, l’immolation par le feu est devenue une «mode» effrayante, entreprise par des mécontents qui réclament des droits ou qui manifestent leur colère. A la place de cet acte suicidaire, un jeune de Khenchela a préféré brûler des pneus pour attirer l’attention des autorités locales sur son cas.

bruler par le feu.jpg

 

L’immolation par le feu a connu une grave recrudescence depuis l’affaire Bouazizi en Tunisie. Ce procédé suicidaire n’a rien apporté aux auteurs qui, dans les 99 % des cas, ont trouvé la mort. A la place de cette méthode autodestructrice de l’être humain, un jeune chômeur de Khenchela a décidé d’agir autrement : au lieu de se suicider par le feu, il a préféré brûler des pneus sur la voie publique pour attirer l’attention des autorités sur son cas. Ce jeune chômeur, qui n’a pas trouvé de réponse à ses demandes d’emploi et de logement, a décidé d’interpeller les autorités locales à sa manière. Il a ramassé quatre roues de la poubelle et s’est dirigé sur la route de Zoui où il les a brûlés. La grande fumée qui s’est dégagée a non seulement perturbé la circulation, mais a également troublé les habitants des quartiers avoisinants. Alertés par le voisinage, les services de police et de la Protection civile se sont rendus sur les lieux de l’événement. Avec cette méthode, le jeune a, certes, échappé à la mort par immolation mais il risque d’être poursuivi pour troubles à l’ordre public

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires