Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 23:54

Selon des informations médiatiques, des centaines de familles Algériennes se trouvent dans la rue depuis plusieurs mois, voir plusieurs années. Cet état de fait est non seulement inacceptable mais scandaleux. Selon les mêmes informations, certaines familles sont accompagnées par leurs enfants à bas âges alors que d’autres par des personnes âgées.

Lejour2.jpg

C’est le cas des 17 familles occupant des logements de fonction dans le centre spécialisé de rééducation de Birkhadem  et qui ont été expulsées dernièrement.  Ces derniers mois le nombre des familles expulsées a atteint les 108 familles selon des statistiques.  Est-il normal que des Algériens habitent la rue en Algérie en 2010? Sommes nous arrivés au « chacun pour soi et Dieu pour tous » ?  C’est vraiment une honte. Dire que l’Etat n’a pas construit de logements, cela veut dire mentir. Le nombre de logements construit par l’état peut faire habiter deux fois le nombre des  demandeurs de logements. Malheureusement, la façon par laquelle ont été distribués les logements depuis l’Independence à ce jour et le suivi de ce patrimoine par les services concernés laissent vraiment à désirer. Ce n’est pas la peine de faire un dessein pour expliquer la mascarade des « commissions d’attributions » et des personnes chargées de distribuer  les milliers de logements construits par l’état dans chaque wilaya. Une autre politique de gestion et de distribution d’immeubles sociaux est plus qu’urgente. Dans l’attente, les familles qui se trouvent dans la rue doivent être prise en charge par l’état. Ces familles doivent être hébergées provisoirement dans des hôtels, des chalets et même dans des grandes surfaces, jusqu’à ce que des logements leurs soient attribués. Peut importe la ville ou le village où ils doivent être hébergées, l’essentiel consiste à mettre ces familles à l’abri.

Abderrahmane Hakkar

Partager cet article

Repost 0

commentaires