Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 12:09

Ces dernières années, on assiste à une recrudescence énorme de la délinquance, la criminalité et de l’insécurité en Algérie. Ce qui est vraiment inacceptable est que des éléments de force de sécurité, censés de protéger les citoyens sont eux-mêmes, humiliés, menacés et agressés par des voyous.   

thumbnail.php?file=01_589787172.jpg&size=article_medium

Photo : Du pain sur la planche pour le nouvel directeur de la sureté nationale pour rétablir l’ordre et la crédibilité de l’état.  

Rien qu’au cours de cette dernière semaine, des éléments des forces de sécurité ont été la cible d’agressions commis par des bandes de malfaiteurs. Dans le centre ville de Deerane, wilaya de Tarf, un policier a failli être assassiné par un homme portant une cagoule. L’agent de l’ordre public qui se trouvait avec deux de ses collègues à réussi à se défendre, mais fut blessé par l’agresseur à l’aide d’un couteau. Il a réussi à prendre la fuite après son forfait. A Annaba et au niveau de la place d’arme, quatre jeunes militaires ont été agressés par une bande de malfaiteur. Ils ont été blésés à l’arme blanche avant qu’ils ne soient contraints de remettre leurs téléphones portables et leurs argents de poche aux voyous. Dans un passé encore récent, une douzaine d’individu a encerclé un véhicule de police dans une wilaya du pays après que ces derniers s’apprêtaient à verbaliser un des leurs. Le chauffeur qui a immobilisé sa voiture au milieu de la rue a créé un embouteillage immense. Les quatre policiers venus à bord de leur véhicule pour rétablir la circulation ont interpellé le chauffeur. Aussitôt, une foule immense à encerclée les quatre fonctionnaires de police.

Les agents de l’ordre  n’ont réussi à se dégager du milieu de la foule et de quitter les lieux qu’après avoir restitué les papiers à leur propriétaire. Enfin, un Policier  a été giflé par le Président d’un club dans un stade à Oran. Selon des sources bien informées, le policier aurait refusé de laisser entrer sur la main courante, un proche du Président du club. Ces actes irresponsables qui nuisent à la sécurité des citoyens et à la crédibilité de l’état devraient être combattus avec fermeté pour redonner au pays sa paix et sa sérénité.      

Abderrahmane Hakkar        

Partager cet article

Repost 0

commentaires