Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 11:12
Il semble que les nouveaux dirigeants libyens ne sont pas en mesure de faire la différence entre un parti politique et un pouvoir exécutif. La preuve : ils ont demandé aux autorités algériennes de s’expliquer sur les déclarations de M. Ahmed Ouyahia, tenues lors de son meeting à Tipasa au sujet du dit «Printemps arabe».

ouyahia 8.jpg

Au cours du meeting, Ahmed Ouyahia a justement fustigé les événements ayant ébranlé les pays arabes, les qualifiant de «tempête» ayant conduit à l’occupation de l’Irak, la destruction de la Libye, la division du Soudan et l’affaiblissement de l’Egypte. Le patron du RND a ajouté, je cite : «Les révolutions qui ont ébranlé les pays frères et amis tels que l’Irak, le Soudan, la Tunisie, le Mali, la Libye et l’Egypte ne sont pas fortuites, mais sont l’œuvre du sionisme et de l’Otan». A ce sujet, le chef du RND a ajouté que les pays de l’Otan accordent des visas à des jeunes selon leurs objectifs, pour les former afin de créer des troubles et les transformer en bombes prêtes à exploser dans leurs pays respectifs. Il s’est interrogé également sur le pourquoi de ces puissances ne s’occupent pas de la situation du peuple palestinien victime de l’embargo et du génocide et cela depuis des décennies, a-t-il fait savoir. Les déclarations de M. Ouyahia ont soulevé les ovations et les applaudissements des centaines de ses militants qui approuvent incontestablement le constat de leur chef de parti. Cet état de fait a jeté la colère et la consternation des nouveaux dirigeants libyens. Par le biais du directeur du département du monde arabe au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, ils ont demandé des explications aux autorités algériennes des explications relatives à ces déclarations. La correspondance de protestation a été remise par le ministre des Affaires étrangères libyen, Abdelhamid Ferhat, à l’ambassadeur d’Algérie à Tunis. Pourtant M. Ouyahia s’est exprimé en sa qualité de Président du RND (Rassemblement nationale pour la démocratie) et non en tant que Premier ministre. Il est donc libre de donner son opinion. q Approché par la presse et par les citoyens au cours de ses plusieurs meetings, Ahmed Ouyahia a toujours refusé de répondre aux questions relatives au gouvernement. «Vous avez devant vous le Président du RND, le Premier ministre est absent», a toujours répondu M. Ouyahia. En réaction au ministre libyen, la majorité des citoyens avec qui nous nous sommes interrogés trouvent plus que réels les propos de M. Ouyahia. Nos interlocuteurs s’interrogent également sur certains hauts responsables qui gèrent les destinées d’un peuple et qui ne sont pas en mesure de distinguer entre un responsable dans sa casquette de son parti politique et de son costume d’agent de l’Etat. C’est derniers ont requalifié le "printemps arabe" non pas de tempête mais d'un véritable "Tsunami".

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires