Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 09:14

Dans un entretien accordé à la chaîne du Qatar, Al Jazeera, Taleb Ibrahimi a tiré à boulets rouges sur le régime et sur les partis de l’opposition en Algérie. Selon le chef du parti islamiste Wafa (Non agréé), la démocratie en Algérie est fictive, les élections sont truquées et que les partis politiques de l’opposition ne sont que des marionnettes entre les mains du pouvoir.

Fausses vérités et vrais mensonges Taleb-ibrahimi-300x273

 

Taleb Ibrahimi qui regrette la culture occidentale des Algériens, vit actuellement en France ! Même l’institution militaire n’a pas échappé aux critiques de Taleb Ibrahimi, lui reprochant d’exercer un «tutorat» sur le peuple algérien. Pour clôturer ses mensonges, Taleb Ibrahimi trouve que les Algériens demeurent culturellement colonisés. Selon Taleb Ibrahimi, rien n’a été fait en Algérie depuis l’indépendance soulignant que si le pays est indépendant, le peuple est resté colonisé. «Notre génération n’a pas pu continuer la lettre des martyrs de Novembre 1954, je lance un appel aux jeunes de continuer à militer pour y arriver», a ajouté Ibrahimi. Dans sa déclaration, il met en garde le peuple algérien contre le complot de l’occident visant, selon lui, à diviser la nation. «Que vous soyez sunnites ou chiites, vous êtes tous des musulmans», a lancé Ibrahimi à l’attention des jeunes algériens. Le malheur est que Taleb Ibrahimi qui selon ses déclarations, semble un anti-occidental, vit en ce moment dans la capitale française. «Faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais», voulait dire le «bon conseiller du peuple. M. IBrahimi a également indiqué aux journalistes d’Al Jazeera que l’armée se comporte en qualité de «tuteur» sur le peuple algérien. En réponse à une question relative au «printemps arabe», Ibrahimi rêve et veut croire à ses rêves en indiquant qu’aucun pays arabe ne peut échapper à ces mouvements de protestations populaires. Par ailleurs Ibrahimi n’a pas manqué de féliciter le peuple égyptien qui, selon lui, a réussi de donner une leçon de démocratie en optant au choix des islamistes pour gouverner le pays. Taleb Ibrahimi a jeté également des fleurs à Chadli Bendjedid qui, selon lui, a ouvert les portes aux libertés individuelles au détriment de la justice sociale. Taleb Ibrahimi s’est attaqué également au FLN, indiquant que ce parti devrait être dissous après le pluralisme politique. En réaction à la déclaration de M. Brahimi, des dizaines de courriels sont parvenus à notre rédaction par lesquels leurs auteurs ont fustigé le fondateur de Wafa. «Il semble que M. Ibrahimi a regretté que l’Algérie n’est pas redevenue une «Dawla islamiya», a indiqué Bachir. C’est le même constat de Samira qui trouve que les déclarations de Brahimi sont mensongères. Samira a ajouté qu’elle ne comprend pas que d’une part Ibrahimi voulait islamiser l’Algérie et qu’il n’aime pas les occidentaux, en revanche il est parti vivre en France. S’adressant à travers son courriel a Ibrahimi, Med Salah a indiqué que ce dernier devrait savoir que l’armée est constituée d’enfants du peuple est que c’est avec une très grande fierté que la Nation algérienne repose sur les piliers de cette valeureuse institution.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires