Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 21:42

Les félicitations fusent sur l’Algérie après le large succès de l’organisation des élections législatives. Après l’Union européenne, la France, le Qatar, la Grande-Bretagne, la Tunisie, ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui ont exprimé leurs félicitations au peuple algérien.  

ELECTION 13.jpg

 

Des élections qui font presque l’unanimité

 
La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a souhaité le renforcement des relations entre les Etats-Unis et l’Algérie. «Je tiens à féliciter le peuple algérien pour les élections législatives de cette semaine», a-t-elle indiqué dans un communiqué publié par le département d’Etat. «Le gouvernement algérien a invité les organisations internationales et non gouvernementales à envoyer des missions d’observation pour des élections qui ont permis au peuple algérien d’avoir l’opportunité d’exprimer sa volonté», a indiqué la chef de la diplomatie américaine. «Ces élections et le nombre élevé de femmes élues sont une étape bienvenue dans le progrès de l’Algérie vers la réforme démocratique», a-t-elle souligné. Au sujet des relations entre les deux pays, Mme Clinton a soutenu que «les Etats-Unis se réjouissent de travailler ensemble avec l’Assemblée populaire nationale, nouvellement élue, et de continuer à renforcer nos liens avec le gouvernement et le peuple algériens». L’Espagne a également exprimé ses félicitations à l’Algérie, pour le bon déroulement du scrutin, a indiqué le ministère des Affaires étrangères espagnol. Il a indiqué que tout cela constitue un précédent positif pour le déroulement des prochaines élections locales et sénatoriales et tout particulièrement pour l’élection présidentielle de 2014». L’Espagne a affirmé, par ailleurs, qu’elle continuera à appuyer la voie réformiste adoptée par l’Algérie vers une pleine démocratie. De son côté, la Russie a exprimé à l’Algérie, ses félicitations pour avoir réussi à organiser les élections législatives, faisant éviter à l’Algérie «le choc du Printemps arabe», a affirmé, samedi à Moscou, l’envoyé spécial du président russe pour l’Afrique, Mikhail Margelov. «Les prévisions, selon lesquelles l’Algérie n’échapperait pas aux répercussions du «Printemps arabe» ont été battues en brèche», a ajouté le responsable russe, rappelant que les candidats du parti du Front de libération nationale (FLN, au pouvoir) et du plus grand parti d’opposition, en l’occurrence, le Front des forces socialistes (FFS) avaient, durant la campagne électorale, critiqué les évènements ayant secoué certains pays en Afrique du Nord. Pour M. Margelov, les résultats de ces législatives ont démontré que l’extrémisme islamiste «ne jouissait d’aucun soutien de la part des Algériens», expliquant cette attitude par l’expérience vécue par le peuple algérien durant les années 1990. «En 1988, l’Algérie avait connu des évènements similaires à ceux vécus récemment par des pays voisins et dont l’impact a été dramatique», a noté le responsable russe, ajoutant que l’émergence en Algérie de la mouvance islamiste suite à ces évènements et les années du terrorisme qui s’en sont suivies ont coûté au pays des dizaines de milliers de morts. «Le souvenir de ces douloureux évènements, qui demeurent vifs dans la mémoire collective des Algériens, les a prémunis contre les chocs ayant secoué» certains pays arabes, a poursuivi M. Margelov. La Grande-Bretagne s’est félicitée samedi, des élections législatives transparentes qui se sont déroulées en Algérie, saluant tout particulièrement la plus grande représentation des femmes dans le nouveau Parlement, en application des récentes réformes de l’Algérie. «Je félicite le peuple algérien pour les élections législatives et salue la décision du gouvernement algérien de permettre aux observateurs de l’UE de contrôler les élections», a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, dans un communiqué du Foreign Office. Le Chef de la diplomatie britannique a salué «tout particulièrement», la plus grande représentation des femmes dans le nouveau Parlement, en application des récentes réformes en l’Algérie. «J’espère que ce progrès mènera à de nouvelles réformes dans les débats à venir sur le changement constitutionnel, et dans la course aux élections locales, cette année ainsi que pour les élections présidentielles prévues en 2014», a ajouté M. Hague soulignant que le Royaume-Uni entretient une bonne relation avec l’Algérie et que «les parlementaires britanniques chercheront à renforcer les liens avec leurs homologues algériens nouvellement élus».

 

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires