Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 20:54

Des mères célibataires ont été poursuivies, surtout pour inceste, et furent punies à des peines de prison. Cette dernière situation a contraint les nombreuses mamans de cette catégorie à se débarrasser de leurs bébés par les moyens les plus atroces.  

Femme-enceinte-massage.jpg

Quels sont les facteurs qui peuvent pousser une mère à tuer son enfant ?

 En effet, un nouveau-né a été découvert dans un état de décomposition avancé par un citoyen sur la route nationale n°88, reliant la daïra de Meskiana à Dhallaa. Le bébé qui a été retrouvé emmitouflé dans un tissu serait mort de froid, selon les premiers éléments de l’enquête. Le bébé a été défiguré et portait de graves blessures à la tête causées certainement par des chiens errants. Alertées, la Protection civile et la Gendarmerie se sont rendues sur les lieux et une enquête a été ouverte. Ce cas n’est pas le premier du genre, plusieurs bébés ayant déjà été découverts abandonnés dehors ou assassinés et déposés dans les ordures. Certaines filles accouchent chez des proches et jettent leur fœtus dans les égouts, etc. De nombreuses femmes célibataires assassinent ou abandonnent leurs nouveau-nés par peur de leurs parents ou d’être poursuivies par la justice. Dans certaines régions du pays, il est permis aux mères de cette catégorie d’accoucher et de déposer leur nouveau-né, sans qu’elles soient interrogées sur le nom du père de l’enfant et sans crainte d’être dénoncées. Ceci a permis aux mamans célibataires de se rendre au niveau des maternités sans prendre le risque d’accoucher dans des endroits illicites. Après l’accouchement, le choix est laissé à la mère, soit de repartir avec l’enfant soit de le laisser à la maternité avant qu’il ne soit déposé à la pouponnière. Cette dernière démarche est la seule solution pour éviter des pertes en vies humaines que ce soit du côté des mères ou des nouveaux nés.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires