Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 22:19

En tenue gendarme, un individu s’est présenté au cabinet médical gynéco-obstétrique dans la ville de tébessa, demandant de rencontrer le médecin en urgence.
Une fois devant le docteur, l’homme expliqua qu’il souhaitait avoir des renseignements sur un dossier médical. Au même moment, il se leva et exhiba une arme de poing avant de la pointer au visage du médecin. «Je ne suis pas un gendarme, je suis l’émissaire d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique», a-t-il indiqué.

ceinture d explosif.jpg

«Si vous restez tranquille et vous acceptez de collaborer, tout va bien se passer», a déclaré l’assaillant au médecin. Le faux gendarme devait ensuite ajouter : «Par contre, si vous tentez de crier ou d’appeler les forces de sécurité, tout va exploser en un clin d’œil.» Ne terminant pas sa phrase, l’homme déboutonna sa veste pour montrer au médecin que la ceinture qu’il portait sur lui comportait des explosifs. Devant les menaces de l’individu, le médecin s’est montré coopératif pour calmer son agresseur tout en lui demandant l’objet de sa visite. L’agresseur demanda au docteur de l’accompagner au niveau de son domicile situé au niveau du cabinet. «Ecoutez, dites-moi ce que vous voulez, mais laissez ma famille tranquille», a répondu le médecin à son interlocuteur. Ce dernier n’insista pas et lança : «Vous savez très bien que nous sommes en guerre contre les mécréants et les ‘’moudjahidines’’ ont besoin de votre aide, vous allez me remettre immédiatement tout l’argent que vous avez.» Le docteur lui expliqua qu’il n’avait pas d’argent à la maison et au cabinet, et il ne possède que quelques centaines de dinars sur lui. L’individu a réitéré ses menaces avant de décider de répartir avec une somme avoisinant les 3 000 à 4 000 DA. L'individu a quitté le cabinet sous les cris d'Allah Ou Akbar" avant de disparaître dans la nature. Alertés, les forces de sécurité ont procédé à un ratissage sur les lieux mais sans résultat. L’information qui a circulé indiquant que le bonhomme aurait demandé au médecin de l’accompagner au fief pour soigner des blessés a été démentie par le docteur. Contacté par nos soins, le service de la communication de la sûreté de wilaya a indiqué que l’enquête ouverte à ce sujet est en cours. S’agit-il vraiment d’un émissaire d’Al-Qaïda ou d’un simple malfaiteur ? D’où vient l’uniforme de la gendarmerie ? La ceinture d’explosifs est-elle réelle ou factice ? Dans l’attente de la fin de l’enquête, ces questions demeurent sans réponse pour l’instant.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires