Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 22:47

Le président Ali Abdallah Salah a tiré à boulets rouges sur le Qatar, l’accusant de vouloir détruire son pays. «Al Jazzera est l’ennemi numéro un du Yémen, elle veut le démolir comme elle l’a déjà fait avec d’autre pays du continent» devait ajouter Ali Abdallah Salah.

ali abdellah salah.jpg
Le président du Yémen a indiqué qu’il regrettait énormément les agissements des dirigeants du Qatar, les qualifiant d’irresponsables et d’hypocrites. En effet, lors de la conférence de presse tenue à Sanaa, Ali Abdallah Salah s’est attaqué directement à certaines presses les accusant d’être à l’origine des événements dans les pays arabo-musulmans. Le président yéménite est entré directement dans le vif du sujet citant la chaîne «Al Jazzera» et l’Etat du Qatar. «C’est vraiment une honte pour les dirigeants du Qatar qui, par le biais de cette nébuleuse chaîne de télévision, s’attaquent à des pays arabes pour les déstabiliser», a déclaré le président Yéménite. Ce n’est pas la première fois qu’Ali Abdallah Salah pointe du doigt la chaîne d’Al Jazzera et l’Etat du Qatar. «Le Yémen ne tombera pas et fera face à ses ennemis» devait déclarer le président du Yémen. Dans la même conférence de presse, Ali Abdallah Salah a déclaré qu’il s’envolerait en destination des Etats-Unis d’Amériques où il est attendu pour recevoir des soins. Toujours et selon ses déclarations, il devrait subir des opérations chirurgicales, selon lui si toutefois, les médecins jugent que cet état de fait est nécessaire. «Je vais m’absenter pour permettre au gouvernement de préparer les élections, mais je reviendrais» a conclu Ali Abdallah Salah. Contrairement à d’autres pays du continent, le président du Yémen a soigné ses relations diplomatiques et personnelles avec la plus grande puissance du monde à savoir les Etats-Unis d’Amérique. A ce sujet, plusieurs facteurs le confirment, entre autres le choix des Etats-Unis d’Amérique pour se soigner et surtout les dernières déclarations de l’ambassadeur des USA au Yémen. Interrogés sur la mort de 13 manifestants et sur les 50 autres blessés qui participaient à une marche pacifique à partir de Taëz, dans le sud du Yémen et qui auraient été abattus par des militaires, le chef de la diplomatie américaine a indiqué, je cite : «Je suis désolé de vous dire que la manifestation n’était pas du tout pacifique ». Si vous trouvez que des milliers de manifestants prennent d’assaut la présidence de la République, est une marche pacifique, ça c’est votre affaire. a-t-il ajouté. Entre les lignes, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique voulait dire que la marche est une tentative de coup d’Etat déguisée et l’intervention des forces de sécurité était tout à fait nécessaire. Au sujet de ses déclarations sur la chaîne d’Al Jazzera et sur l’Etat du Qatar, le président yéménite a mis le doigt là où il le faut, selon des spécialistes du monde arabe. Selon ces mêmes spécialistes, cette chaîne de télévision a joué les premiers rôles dans les soulèvements qui ont secoué la Tunisie, Libye, l’Egypte, la Syrie et le Yémen. «Ecoutez, le président Ali Abdallah Salah avait toutes les raisons d’accuser le Qatar, car il faudrait être aveugle pour ne pas voir que c’est dans ce pays que les rébellions des pays arabes se préparent». Ces derniers ont expliqué que par le biais de la chaîne satellitaire, les dirigeants du Qatar planifient, organisent et incitent les peuples à se révolter contre leurs gouvernements. Sans le Qatar, la rébellion tunisienne ne serait jamais au pouvoir et en Egypte ,Hosni Moubarak n’aurait jamais démissionné, ont-ils déclarés. En Libye, le Qatar s’est ingéré non seulement par le biais de la chaîne satellitaire mais militairement, ont-il fait savoir. Actuellement, le Qatar continue de faire la même chose en Syrie et au Yémen, selon nos interlocuteurs. «Ali Abdallah Salah a donc raison de s’attaquer à ce pays », ont-ils conclu.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires