Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 12:15

Le Président français a indiqué que la mort du ressortissant français ne restera pas impunie. L’intervention de Nicolas Sarkozy a été donnée quelques minutes seulement après la réunion de crise du conseil restreint de défense et de sécurité, tenue à l’Elysée.

rxmb9sp5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussaab Abdelwadoud, emir de la branche terroriste de l’AQMI

« Je condamne cet acte barbare et odieux qui vient de faire une victime innocente » a déclaré le Président Français. A ce même sujet, Nicolas Sarkozy  a affirmé qu’il continuait à aider les pays qui luttent contre ce terrorisme barbare. Dans son allocution, le Président Français a déclaré que des émissaires seront dépêchés au Mali, au Niger et en Mauritanie afin de mettre tout en œuvre pour assurer la sécurité des français. « Nous avons en face, des gens qui n’ont aucun respect pour la vie humaine, nous demandons instamment à nos compatriotes de ne pas voyager dans les pays du sahel ». Nous avons donné ici une phase du Président Français. L’émir de la branche d’Al-Qaïda qui a annoncé l’exécution de Michel Germaneau par l’intermédiaire d’un enregistrement audio, a menacé la France, indiquant qu’elle a ouvert les portes de l’enfer pour son peuple. Répondant indirectement à  Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussaab Abdelwadoud, l’émir de l’AQMI, le Président Français a terminé son intervention en indiquant que la mort du ressortissant Français ne resterait pas impunie. En vérité, ce n’est pas l’affaire de la France seulement, le monde entier devrait se mobiliser pour éradiquer ce terrorisme aveugle qui menace l’humanité.   

Abderrahmane Hakkar

Partager cet article

Repost 0

commentaires