Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 21:38

Les trois accusés dans l’assassinat d’une mère et de ses deux enfants à Guelma (Algérie) ont été relaxés par la cour criminelle. Par ce, le ou les auteurs de ce triple crime restent pour l’instant impunis.  

thumbnail.php?file=MOSQUE_ABDEL_HAMID_BEN_BADIS_copie_318474735_453423344.jpg&size=summary_medium

L’affaire remonte au 2 Février 2008, lorsque les services de police de Hammam Edbagh (Guelma) ont été alertés après la découverte du corps sans vie de Madame KH. Zahra âgée de 36 ans. La femme a été tuée lâchement et sauvagement tuée à l’arme blanche. Sur les lieux, les éléments de la sureté nationale ont découvert le corps d’un garçon (4ans) et d’une fillette (7ans). Les deux enfants ont été retrouvés noyés dans un grand tonneau rempli d’eau. La découverte chez un homme de 62 ans de plusieurs objets en Or, appartenant à la défunte a mis les policiers sur les traces des auteurs présumés du triple crime. Interpellés l’oncle des enfants premier suspect et son fils de 22 ans résidant à Héliopolis ont niés en bloc, les faits qui leurs ont été reprochés. « Une ceinture en or et quelques objets ont été retrouvés par mon deuxième fils dans un lieu dit « el-Kef », alors qu’il se trouvait avec une amie ». a déclaré le premier suspect à la cour. Plus de 28 témoins ont été entendus par la cour dans cette affaire. La défense des victimes ont insisté sur la manière par laquelle la femme a été tuée. Cette dernière a reçue plusieurs coups de couteau avant qu’elle ne soit sauvagement égorgée, ont expliqué les avocats. Le procurer de la république était catégorique, la défunte a été tuée par des membres de sa famille et la présence d’une femme n’est pas à écarter, selon l’enquête. Une somme de 24 millions de centimes et des objets d’or ont été volés par les voleurs, selon la plaidoirie du procureur. La représentante du Ministère public a demandé la peine de mort pour l’oncle et la perpétuité pour ses fils. Finalement et contre toute attente, le suspect et ses deux fils ont été relaxés par la cour, pour faute de preuve.

Abderrahmane Hakkar  

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires