Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 23:30

Pour appuyer les forces de police sur le terrain, le Président Hosni Moubarak a dépêché des renforts militaires dans les rues d’Alexandrie, du Caire et sans plusieurs villes du pays. Nous attendions à n’importe quoi, sauf  de voir les émeutiers grimpés et s’amuser sur le dos des blindés sans que les militaires n’interviennent.  Va t-on encore assister à un autre scénario similaire à celui de la Tunisie ?  

 

chars Egyptiens.jpg

Photo : des émeutiers sur des blindés de l’armée Egyptienne.  

Logiquement cette hypothèse n’est pas envisageable car contrairement à Monsieur Ben Ali, le Président Hosni Moubarak est le chef suprême de forces armées. Les renforts des militaires avaient pour objectif d’appuyer les forces des polices pour rétablir l’ordre public. Néanmoins, la façon par laquelle les militaires se sont déployés dans les rues Egyptiennes, nous a laissées franchement perplexes. Si l’ordre n’a pas été rétabli, les émeutiers ont franchi l’infranchissable et ce en grimpant et en s’musant sur le dos des blindés de l’armé sans que les militaires n’interviennent. Ce qui vraiment très grave est que sur les chars de l’armé, des émeutiers ont écrit en gros caractère : « Abas Hosni Moubarak ». Si la démocratie et la liberté d’expression passe par l’humiliation du Président de la République et de l’institution militaire, il est évident qu’on doit s’interroger, que reste-il alors de la crédibilité de l’Etat ?

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires