Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 16:06

Relatant les événements qui se sont déroulés dernièrement en Tunisie et en Egypte, des intellectuels des deux pays ne mâchent pas leurs mots et tirent à boulets rouges sur les responsables des armées des deux pays. « Des scouts en uniformes de l'armée n'étaient pas en mesure de protéger la constitution et d'assurer la sécurité dans le pays. C'est pour cette raison qu'il est urgent à ce que les deux futurs Présidents des deux pays, commencent tout d'abord à restructurer les institutions militaires des deux pays ».

Blog de infoslibre : Infos du monde, Des Tunisiens et des Egyptiens accusent : « Nous voulons une armée forte pas des « scouts» !!

 

Photo : Que se soit en Tunisie où en Egypte, l'armée était totalement à côté de la plaque.

 

Nos interlocuteurs trouvent que la manière par laquelle les forces armées ont gérée la situation, lors des derniers événements était catastrophique, pour ne pas dire déshonorante. « Ce que nous avons vu est vraiment regrettable et a porté un grand préjudice à l'image de nos deux pays ». Ont-ils ajouté. Ces derniers accusent les responsables militaires des deux pays d'avoir failli à leur mission ou incapables de l'assurer. Une troisième hypothèse a été signalée par les intellectuels de deux pays à savoir : le coup d'état. Si tel était le cas, il est demandé aux futurs Président de mener des enquêtes afin de clarifier le rôle joué par les hauts officiers de l'armée des deux pays, dans les derniers événements. Comment expliqué la débandade des dits «militaires » qui étaient non seulement débordés mais séquestrés par les manifestants ? Se sont interrogés les citoyens des deux pays. «Vous avez vu, les manifestants auraient pu se saisir des blindés de l'armée, devant des militaires impuissant. » ont-ils déclaré. La passivité des militaires des deux pays au cours des événements encouragent l'anarchie, la rébellion et la violence dans les deux pays. « Lorsqu'on voit des officiers en uniformes rejoindre le côté des manifestants, ça c'est vraiment grave » a indiqué un médecin Egyptien. Faisant allusion aux événements qui se sont déroulés en Egypte, les citoyens se interrogés sur le fait de voir deux ou 20 millions manifestants décidés à la place des 85 millions d'habitants. Est-il normal qu'a chaque manifestation, un Président est destitué ? A quoi bon alors d'organiser des élections ou d'élire des députés ou des sénateurs pour représenter le peuple ? S'il y avait eu des truquages lors des élections, il fallait contester les résultats des urnes sur place et d'alerter l'opinion internationale. N'importe quel changement devrait se faire par les urnes et par les lois de la République et non pas par la violence, les attroupements ou par l'anarchie, ont fait savoir nos interlocuteurs. Il convient donc aux futurs Présidents des deux pays de procéder à la restructuration de l'appareil militaire et de mettre en place une armée en mesure de défendre la constitution et les institutions de l'état. Ont-ils conclu  

L.G.B

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires