Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 10:10

Une altercation a éclaté entre les autorités du pays, les frères musulmans et les salafistes au sujet du drame de Port-Saïd.

 

adel imam le terroriste.jpg

 

Si les autorités du pays et la confrérie voulaient ajouter les 74 personnes mortes sur la liste des martyrs de la révolution, les salafistes s’opposent farouchement à ce projet. Cependant, l’acteur Adel Imam a été condamné à 3 mois de prison ferme, assortie d’une amende avoisinant les 250 dollars, à la suite d’une plainte déposée par un avocat proche du mouvement salafiste. En effet, par la voix de son porte-parole, les salafistes trouvent que les victimes ne sont pas des martyrs pour ne être mortes pour le djihad. Le cheikh Abdelmouamne Ashahete trouve que les personnes décédées lors du match Ahly du Caire et Port-Saïd ne peuvent en aucun être des «chahid» martyrs. «Les victimes ne sont pas des martyrs, ils étaient en train d’apprécier par amusement pour se distraire un spectacle créé par les Occidentaux et interdit par l’islam », a déclaré le cheikh. Le football est un jeu étranger à l’islam et malheureusement beaucoup de musulmans le pratiquent, s’est indigné le cadre salafiste. «Il aurait été souhaitable que l’argent dépensé dans le football soit investit pour mémoriser le Coran, a-t-il expliqué. La réplique des chouyoukh d’Al-Azhar ne s’est pas fait attendre, dénonçant la «fatwa» des salafistes. N’importe quelle personne qui décède à tort où victime des autres est considéré comme martyr, a répliqué le cheikh Mohamed Ketami. Contrairement à son confrère salafiste, le savant d’Al-Azhar trouve que le football n’est pas un péché dans l’islam. Il a ajouté que le football préoccupe les musulmans pour s’éloigner des autres activités et divertissements blasphémés par Allah. Les salafistes sont la deuxième force dans le Parlement égyptien après les frères musulmans. La déclaration du porte-parole de la mouvance salafiste a inquiété une grande frange de la société civile égyptienne. Les salafistes qui représentent la seconde force dans l’actuel Parlement envisagent de déposer un amendement pour interdire le football en Egypte. Il y a quelques jours, une célèbre artiste a été frappée d’interdiction de travailler en raison de sa tenue vestimentaire dite «indécente». Dans la foulée, l'acteur égyptien Adel Imam, monstre sacré du cinéma arabe, a été condamné jeudi dernier à trois mois de prison ferme et à verser une amende avoisinant les 250 dollars par un tribunal du Caire. Cette condamnation intervient à la suite d’un procès intenté en justice par un avocat proche des salafistes, qui l'accuse d'avoir insulté l'islam et ses symboles

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires