Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 20:53

POUR CONTRER LES ISLAMISTES, LE CONSEIL MILITAIRE N’A PAS TROUVE AUTRE QUE DE REAGIR INTELLIGEMMENT EN SOUSTRAYANT LE POUVOIR QUE DEVRAIT DETENIR LA PROCHAINE ASSEMBLEE CONSTITUANTE.

 

mouchir tantaoui.jpg

Photo : Hussein Tantaoui en compagnie de Léon Edward Panetta, secrétaire d’Etat américain à la Défense

Prenant de vitesse les vainqueurs des législatifs, l’armée a créé une autre institution surnommée Conseil consultatif. Forte de 30 membres, cette nouvelle assemblée constituée spécifiquement de personnalités et d’hommes politiques réduirait à plus de 80% les prérogatives et les missions attribuées auparavant aux parlementaires. En effet, sans attendre l’arrivée des «barbus» à l’hémicycle, le conseil consultatif a déjà ouvert le bal en commençant la préparation de rédaction d’une nouvelle constitution. Par cet état de fait, les nouveaux élus auront le statut de «député» mais sans détenir aucun pouvoir. A comprendre la démarche de l’armée, les parlementaires Islamistes auront pour mission de lever les deux mains et même les deux pieds en même temps mais sans que leurs voix n’influent sur la gouvernance du pays. A ce sujet, un haut officier de l’armée a été clair en déclarant à la presse : «On ne peut pas laisser les nouveaux élus décider de l’avenir des Egyptiens et du pays». Ce dernier devait ajouter que les nouveaux parlementaires issus de différents partis ne représentent pas le peuple égyptien. Ainsi, le dit conseil consultatif a été officiellement chargé par l’armée de discuter sur un projet portant la mise en place de l'instance qui sera chargée de rédiger la future loi fondamentale. Se sentant lésés, les frères musulmans ont dénoncé ces mesures visant, selon eux, à marginaliser le nouveau parlement, refusant de participer avec un membre au conseil Consultatif. La nouvelle sortie de l’armée vise à rassurer avant tout les États-Unis d’Amérique, qui commencent déjà à s’inquiéter des accords de paix avec Israël, notamment ceux de «camp David», signés en 1978. Les Etats-Unis versent des milliards de dollars à l'Egypte dans le cadre de la coopération militaire. Le général Mokhtar al Moullah, membre du CSFA, a annoncé que les 100 sièges de l'assemblée constituante seraient attribués par la nouvelle législature conformément à la constitution intérimaire, mais a précisé que les critères de cette sélection devraient être négociés au préalable entre le gouvernement, la commission consultative du Conseil militaire et le Parlement, sans donner plus de précision sur ces critères. La nouvelle constitution sera en vigueur de nombreuses années, ses auteurs doivent donc représenter la société tout entière et pas seulement la prochaine majorité parlementaire, a-t-il indiqué. Parmi eux doivent figurer des salariés, des responsables politiques ou des syndicalistes, a-t-il estimé. En somme, les nouveaux députés chaufferont leurs sièges pas pour longtemps certainement et ils pourraient rentrer chez eux car le parlement pourrait être dissous à n’importe quel moment.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires