Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 20:50

Comme on s y attendait, les députés et certaines personnalités Egyptiens accusent encore une fois de plus l’ex-Président Hosni Moubarak et ses partisans d’être à l’origine du drame survenu à Port Saïd. Cet état de fait arrive alors que l’ex-Président, ses fils, la majorité des ses ex-ministres et même l’ex-parti a été dissous. Pourvu que Hosni Moubarak ne soit pas accusé d’être à l’origine de la sécheresse où de la vague de froid qui sévit en Egypte.  

incident à port saïd.jpg 

En dehors de  cette absurdité, le Ministre de l’intérieur, le Ministre des sports, le Président de la Fédération de Football, le gouverneur (Préfet) et le premier responsable de la police de Port Saïd devraient en principe déposés leurs démissions. Dans le cas échéant, il faudrait qu’ils soient démis de leurs fonctions dans l’immédiat. Le délégué, l’arbitre du match et le Président de l’équipe locale devraient également être suspendus et traduits devant la commission de discipline. Ces derniers sont les premiers responsables sur les événements survenus avant, pendant et après le match opposant l’équipe de Port Saïd et Al-Ahly du  Caire. Si des mesures adéquates avaient été prises par les responsables cités plus haut, ce drame aurait été évité. Sinon comment expliqué que le gouverneur a accepté de domicilier un match à haut risque sans prendre les mesures de sécurité qui s’imposent ? N’importe quel autre responsable aurait reporté à une date ultérieure le match si toutefois les conditions sécuritaire ne sont pas réunies. Le gouverneur avait même la possibilité de ne pas autoriser les supporters de l’équipe adverse à faire le déplacement par mesure de sécurité. Malheureusement, l’irresponsabilité et la négligence a été à l’origine de ce drame qui a fait jusqu’à là plus de 73 morts et 1 millier de blessés. Le match de port Saïd n’est pas la seule cause de ces violences, l’insécurité et l’anarchie règnent en Egypte depuis la chute des institutions de l’état, un certain 11 février 2011.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires