Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:43

Notre «RADAR» a encore réalisé des performances et a vu juste. Comme nous l’avons dit et répété, n’importe quel changement dans les pays du monde Arabe, profiterait sans aucune surprise aux Islamistes. Que se soit par la voie des soulèvements populaires ou par le biais des urnes, les intégristes prendraient le pouvoir en cas de changement. Pas besoin de justifier encore que se soit,  l’exemple de la Tunisie, la Libye et aujourd’hui le Maroc, le prouvent énormément.  

islamistes marocains.jpg

La réalité veut que les peuples des ces pays rejettent et les régimes dictateurs et l’intégrisme religieux. Malheureusement, ce n’est pas le cas, les peuples de ces pays n’ont pas plusieurs choix à faire. Où, ils acceptent les états policiers où les mouvements religieux. C’est vraiment regrettable mais la réalité est ainsi, la faute revient en premier aux régimes policiers en place. Ces régimes auraient pu éviter de  telle catastrophe et ne pas permettre aux intégristes de prendre le pouvoir. La délivrance d’agréments à ces mouvements qui instrumentalisent la religion à des fins politiques est anticonstitutionnelle. N’importe quel parti qui présenterait une pareille idéologie et qui ne possède pas un programme et un projet politique ne devrait pas en principe être homologué. Malheureusement ce n’est pas le cas, des mouvements religieux profitent de la faiblesse des régimes en place pour s’invite en politique. Il ne faut pas en vouloir aux peuples des pays Arabo-musulmans qui ont choisi les Islamistes lors des différents scrutins. L’analphabétisme et la pauvreté représentent un taux très élevé et jouent un très grand rôle dans les mentalités des citoyens. Dans des pays développés et moderne, de tels mouvements religieux ne peuvent même pas avoir les 2% des suffrages. Les peuples de ces pays savent bel et bien que nul ne peut leur garantir le paradis ou de les sauver de l’enfer. En somme, les islamistes ont le vent en poupe. Après la Tunisie, la Libye, le Maroc, à qui le tour ?

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires