Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 00:00

Les Algériens se rendent aujourd’hui aux urnes pour élire leurs représentants à l’Assemblée populaire nationale. Ainsi, après avoir suivi avec attention la campagne électorale, les citoyens ont indiqué que leurs choix se feraient sur les propositions politiques présentées par les candidats en lice pour ce scrutin.

Selon des enquêtes réalisées sur le terrain, par téléphone et par le biais d’internet, les partis nationalistes seraient les favoris dans cette échéance électorale. Afin d’avoir une idée sur les intentions de vote des électeurs, nous avons effectué des enquêtes auprès de plusieurs centaines de personnes inscrites sur les listes électorales. La majorité des personnes interrogées ont déploré l’absence totale de programmes politiques des partis en lice. Les meetings organisés par les chefs de parti et par les candidats n’étaient pas convaincants, ont indiqué nos interlocuteurs. L’ensemble des mouvements, selon eux, ont tenté de montrer leur patriotisme en évoquant le passé révolutionnaire alors que les autres ont choisi de parler des valeurs de la nation, parlant de l’arabité et de l’islam. Les personnes avec qui nous nous sommes entretenues ont ajouté qu’une troisième catégorie de candidat a bien voulu démontrer son super-nationalisme en fustigeant les autres concurrents. Les sujets évoqués par les candidats ne semblent pas être du goût des citoyens qui ne veulent plus croire à la langue de bois. Des électeurs ont indiqué qu’ils souhaitaient procéder à un changement dans la politique du pays, mais pas par n’importe quelle transmutation. A ce même sujet, ils ont clairement fait savoir, je cite : «Changer le meilleur par le mauvais et le bien par le médiocre, c’est de la folie.» La majorité des électeurs ont déclaré qu’ils ont souhaité entendre leurs futurs représentants leur parler de qui intéresse en premier le peuple, à savoir le travail, le logement, la sécurité, l’indépendance de la justice et surtout le volet social. Les personnes interrogées regrettent que les partis politiques n’aient pas évoqué ces sujets qui pourtant demeurent la priorité des Algériens. Malgré ce mécontentement, les personnes inscrites sur les listes électorales ont indiqué qu’elles se rendraient aux urnes le jour J. A la question : sur qui allez-vous voter ? les personnes interrogées ont indiqué qu’elles préféreraient les partis nationalistes, en priorité le FLN et le RND. Ces deux formations, les plus anciennes en Algérie, bénéficient toujours de la confiance des citoyens qui trouvent qu’elles demeurent les plus politiquement compétentes à gouverner. Ces deux partis bénéficient non seulement des voix de leurs nombreux militants mais également des organisations de masse et des forces patriotiques du pays. Le tribalisme qui devrait dire également son mot dans plusieurs régions du pays sera également à l’avantage des candidats de ces deux partis. Derrière ces deux favoris, un autre mouvement risque de créer la surprise, il s’agit du MPA de Amara Benyounes. Ce parti a réussi, par l’intermédiaire de la personnalité de son secrétaire général et de ses nombreux candidats, à gagner la confiance des citoyens sur presque la totalité des wilayas du pays. Plusieurs autres mouvements, tels que le PT, FNA, FFS, devraient également dire leur mot dans ces élections législatives. Contrairement à ce qu’ils attendaient, les partis islamiques seront les plus grands perdants. Les leaders de ces formations savaient depuis longtemps qu’ils ont perdu la confiance des citoyens et tentent de se justifier en évoquant le truquage et cela, depuis six mois.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires