Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:22

Comme nous l’avons présentis et donné dans notre papier ce matin, des troubles à l’ordre public ont éclaté à la sortie des mosquées, juste après la priére du vendredi. Des biens publics et privés ont été saccagés alors que les forces de sécurité ont été la cible des manifestants. Même des écoles n’ont pas été épargnées et furent complétement incendiées.

 

Tebessa.jpg

Tebessa cette aprés midi : les forces de l’ordre ont poursuivis les émeutiers dans plusieurs quartiers de la ville

 

En effet, les  informations en notre possession indiquent que des miliers de personnes sont descendus dans la rue à la sortie des mosquées et ont commencés à saccager les édifices publics. Les émeutes ont touchés les villes d’annaba, Béjaia, constantine, Sétif, Ras El Oued,  Bouira et plusieurs autres localités. A Tebessa, ville frontaliére avec la Tunisie, les troubles à l’ordre public ont éclaté également juste après la fin de la priére du vendredi. Nos informations ajoutent que des centaines de jeunes se sont regroupés à la sortie des mosquées et ont commencés à détruire tout sur leur passage. Les forces de sécurité se sont rapidement intervenus et ont essayés de disperser les émeutiers. Des diférents projectiles et de grosses pierres ont été lancés faisant plusieurs bléssés dans les rangs des élements des forces de sécurité. Afin de disperser la foule, les forces de sécurité ont utilisés des bombes lacrymogénes. Les jeunes émeutiers étaient encadrés par des individus encagoulés. Quelques minutes après, la situation a dégénérée dans d’autres quartier de la ville. Les renforts qui étaient déjà prêts à intervenir ont réussi à maîtriser la situ      ation dans plusieurs quartier de la ville. Plus d’une vingtaine de personnes ont été arrêtés par les forces de sécurité. Selon des informations dignes de foi, les émeutes ont également éclatés dans la Daira de Bir Alter, situé à 90 km environs du chef lieu de wilaya. Les manifestants ont bloqués la route et ont enflammés des pneux de voitures. La police anti-émeutes et les éléments de la gendarmerie nationale ont réussi à disperser la foule et à ouvrir la route aux usagers. Le autorités locales ont à chaque fois essayés de dialoguer avec les émeutiers mais en vain.nous y reviendrons

 

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires