Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 22:41

PRÉSENTE DANS PRATIQUEMENT LA QUASI-TOTALITÉ DES INSTITUTIONS ALGÉRIENNES, LA FEMME ALGÉRIENNE S'IMPOSE DANS LE DOMAINE JUDICIAIRE ET OCCUPE LES HAUTES FONCTIONS DANS LE DOMAINE DE LA MAGISTRATURE. 

 

Après la politique, le sport, l'administration, la police, la gendarmerie et l'armée nationale, la femme algérienne est rentrée de plain pied dans le domaine de la magistrature où elle occupe plus de 60% selon des statistiques du ministère de la Justice. L'exemple nous vient de Guelma où Mme Charef Eddine confirme d'année en année son talent et démontre les capacités de la femme, là où son partenaire masculin trouve d'énormes difficultés à s'imposer. La femme-cadre du ministère de la Justice démontre de jour en jour son brillant talent et ses capacités intellectuelles. En cette journée du 8 mars, les collègues de la présidente de la Cour de Guelma que ce soit les actuels où les anciens n'ont pas manqué de lui rendre hommage en reconnaissance à ses efforts et à son éducation. Lors des élections du Conseil supérieur de la magistrature qui se sont déroulées en 2012, Mme Charaf Eddine a été élue haut la main et à la majorité absolue à travers le territoire national. Lors de ces élections qui se sont déroulées dans la transparence totale, la présidente de la Cour de Guelma Mme Charaf Eddine a raflé 500 voix sur les 800. En raison de son expérience et de son savoir-faire, Madame Charaf Eddine actuelle présidente de la Cour de Guelma jouit d’une grande popularité non seulement au niveau de ses confrères et consœurs mais également chez les populations des régions où elle a exercée. La presse nationale qui a relaté l'événement de cette fête de la femme n'a pas également manqué de rendre un hommage à cette personnalité de l'Etat. «La wilaya de Guelma a l’insigne honneur d’abriter une magistrate assurant les fonctions de présidente de la Cour depuis quelques années et qui jouit d’une popularité hors du commun grâce à sa modestie, sa compétence, son sens de l’écoute et son savoir-faire», a écrit un quotidien régional. Notre consœur a ajouté que tout le monde s’accorde à reconnaître les qualités de Madame Charef Eddine Zoubeïda qui s’illustre par sa simplicité. Sur les colonnes de ce même journal, la correspondante a ajouté, je cite: «Tous ceux qui ont eu le privilège de rencontrer ou d’être reçus en audience par Mme la présidente, témoignent de son savoir-faire et par la façon d'écouter les citoyens qui viennent lui exposer leurs problèmes». En somme, ce n'est pas une surprise, si la femme algérienne innove, elle a déjà démontré son talent et fut un partenaire incontestable aux côtés de l'homme dans l'édification du pays.

 

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires