Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 15:51

Profitant de la grande prière du Vendredi, un Imam a tiré à boulets rouges sur ceux qui tuent au nom de l’Islam, interpellant les Musulmans à se démarquer de ces fanatiques. Ce n’est pas l’habitude des Imams de critiquer directement ces violences, préférant garder le silence, soit par complicité ou soit par peur de répression.  

imam.jpg

 

Aujourd’hui, l’Imam A.B sort de son silence, prenant son courage entre ses deux mains et a fustigé ceux qui au nom de l’islam assassinent les Musulmans et les non- Musulmans. « Nous devons  se démarquer de ces tueurs qui ont souillé notre religion », a déclaré l’Imam. Ce dernier devait ajouter je cite : « Ces exterminateurs n’ont rien à voir avec l’Islam et n’ont pas de place parmi les Musulmans». L’imam a fait savoir que l’Islam (la paix) comme son nom l’indique prône la paix et non pas la violence». Faisant allusion à l’attentat d’hier à Marrakech, l’imam s’est interrogé déclarant à ce sujet : « De quel Djihad, parlent ces obscurantistes ? Ni le Bon Dieu et ni le prophète n’ont recommandé ces violences et ces massacres». Relatant les événements de Lybie, Yémen et en Syrie, l’imam a été catégorique, faisant savoir aux fidèles qu’il n’existe pas de djihad dans ces pays. L’imam a posé la question aux fidèles « Est-ce que, ceux qui se disent être des Musulmans et qui tuent leurs frères sous les cris d’Allah ou Akbar, cela veut dire qu’ils sont des combattant de Dieu ? Je regrette infiniment répond à lui-même l’Imam, faisant savoir à leurs sujets qu’ils ne sont que des assassins et finiront en enfer, a-t-il déclaré. « N’écoutez pas les dit «Chouyoukh» qui vous incitent à la violence, ils ne sont que des « diables » et leurs places et en enfer» a ajouté l’Imam. A La fin de sa prêche,  l’Imam a appelé les Musulmans à se démarquer de ces intégristes, qui non seulement ont souillé l’image des l’Islam mais qui ont porté préjudice aux Musulmans

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires