Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 22:38

Les habitants du village Loulijet (Jijel) ont vécu une nuit d’horreur après l’incursion d’un groupe terroriste composé de plusieurs éléments armés. Après avoir rackettés les habitants, le groupe terroriste a remis aux villageois un sac plastique dans lequel se trouvait la tête d’un jeune citoyen âgé de 26 ans.

terroriste algerien 24.jpg

 

Rejetés par la société et traqués sans cesse par les forces de sécurité, les restes des groupes terroristes tentent de refaire surface en terrifiant les habitants des contrées éloignés.   

Il était presque 20H, quand le groupe terroriste a investi le village, ont raconté des témoins. Armés de Kalachnikov, les terroristes ont commencé à rassembler les habitants par la force, ont ajouté, les mêmes témoins. Les terroristes ont également obligé sous les menaces, les habitants du village de leur remettre des denrées alimentaires et des matelas. Au même moment et devant le rassemblement des citoyens, les terroristes-islamistes se sont livrés à des prêches, fustigeant l’état et menaçant les citoyens qui ne collaboraient pas avec eux. Avant de quitter le village, les terroristes ont remis aux habitants un sac plastique sur lequel se trouvait la tête du jeune homme âgé de 26 ans. Selon des sources crédibles, le jeune homme a été enlevé le 24 mars dernier par un groupe terroriste alors qu’il rentrait chez lui à bord d’un véhicule d’un particulier. Depuis, il est porté disparu avant qu’il ne soit sauvagement décapité. Les mêmes témoignages indiquent qu’Abderrachid K a refusé de collaborer avec les groupes terroristes activant sous les ordres d’un certain Djelbib, émir de la Katibat Abderrahmane. Les mêmes sources ajoutent que les criminels ont assassiné Abderrachid également par vengeance. Le jeune ne voulait pas collaborer avec eux et son ami a réussi de voler une arme de marque kalachnikov de la main de l’un des leurs avant de la remettre aux forces de sécurité. La tête sans corps du jeune citoyen a été déposée par la protection civile au niveau de la morgue de l’hôpital Saïd Medjoub à Tahir. Par cet acte lâche, ignoble et barbare, les criminels ont voulu jeter le désarroi et la terreur chez les citadins de cette paisible localité. Ces pratiques étaient l’œuvre des groupes terroristes liés au GIA, GSPC, et AIS dans les années 1996. Les éléments du groupe terroriste qui a investi le village est lié à Katibat Abderrahmane qui active sur les hauteurs surplombant les montagnes de Sadate à Jijel. Rejetés par la société et traqués sans cesse par les forces de sécurité, les restes des groupes terroristes tentent de refaire surface en terrifiant les habitants des contrées éloignés.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires