Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 22:48
 

L’Algérie a été consacrée en 2012 le pays «le plus heureux» du continent africain, selon une étude réalisée par le «Think Tank britannique, New Economics Foundation». Selon le même sondage l’Algérie est classée 26e au rang mondial sur les 151 pays étudiés.


ALGER 3JUILLET.jpg

  

  

 

 

 

Ce classement a été réalisé, en se fondant sur l’indice HPI qui se base dans son étude sur trois critères pour établir ses calculs, à savoir, l’espérance de vie moyenne, le respect de l’environnement et la perception subjective du bien-être par les habitants. Dans cette étude, il est demandé à un échantillon d’un millier de personnes dans chaque pays de donner une note «bonheur» allant de 1 à 10, tel que défini par l’indice HPI et qui comprend notamment la qualité des services publics. L’Algérie se distingue ainsi par une longue espérance de vie, une perception du bien-être noté 5,2/10 et une empreinte carbone (émissions de CO2) qui ne dépasse pas les 1,6 hectare par habitant, ajoute cette source. L’empreinte carbone n’est pas mesurée dans ce cas en tonnes de gaz émis par habitant, mais en surface de terres nécessaires par habitant pour soutenir le niveau de consommation d’un pays, explique cette étude. Les résultats de ce classement «écolo», n’ont rien à avoir avec le niveau de développement économique ou des libertés individuelles et ne sont pas comparables avec l’indice de développement humain publié par le Programme des nations unies pour le développement (Pnud) qui prend en compte notamment le revenu des ménages, la pauvreté, la parité des sexes et le niveau de l’éducation. Par ailleurs, parmi les plus heureux viennent également la Tunisie (39e au rang mondial), le Maroc (41e), la Libye (81e) et l’Egypte (91e), selon la même source. Le Costa Rica, le Vietnam et la Colombie sont les trois pays qui sont considérés comme les plus heureux au monde, selon la même étude.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires