Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 21:29
L’information relative à l’éventuelle libération des diplomates enlevés au  Mali n’a toujours pas été confirmée par les autorités algériennes.

 

 

otage.jpg

 

  

Au moment où on a cru à un dénouement heureux de cette affaire, des dépêches contradictoires viennent de remettre en question le sort de nos compatriotes qui seraient toujours aux mains de leurs ravisseurs. Plusieurs journaux, national et international ont rapporté la bonne nouvelle faisant l’objet de la libération des diplomates algériens. Malheureusement, l’absence de confirmation par les autorités algériennes a laissé planer un doute sur cette information. Pire encore, à en croire une station de télévision proche des groupes armés islamistes, la branche terroriste du Mujao a démenti la libération des diplomates, indiquant qu’ils sont toujours entre ses mains. Les otages auraient été remis à un autre groupe islamiste : certaines informations indiquent que les terroristes du Mujao auraient remis les otages aux autres islamistes d’Ansar Eddine. Les mêmes informations ajoutent que des pressions ont été exercées par les islamistes d’Ansar Eddine sur les ravisseurs pour libérer les otages. Par cette action, les islamistes d’Ansar Eddine voulaient démontrer qu’ils sont à la fois pacifiques par peur d’une éventuelle intervention de l’armée algérienne pour libérer les diplomates. Il faudrait être vigilant dans le traitement des informations sécuritaires. Même en cas d’une éventuelle libération, il faudrait être très vigilant dans le traitement de l’information. Si les otages arrivent à être libérés, ils risquent d’êtres récupérés par d’autres groupes armés dans une région où la situation est confuse. Les otages ne seront libres et en sécurité que lorsqu’ils soient en lieux sûrs et entre les mains des autorités algériennes. Il est donc nécessaire de traiter ces informations avec beaucoup de prudence. La cellule de crise créée à ce sujet continue de déployer des efforts pour libérer les otages alors que toute l’Algérie souhaite un dénouement heureux de nos compatriotes. Les ennemis du peuple algérien soufflent sur les flammes. Personne n’a oublié, le rôle important joué par ceux qui ont mis le pays à feu et à sang dans l’assassinat des diplomates algériens en Irak. Cette fois-ci encore, les ennemis de la nation et les rejetés de la société récidivent et tentent de mettre en danger la vie des innocents. Si le monde entier parle d’enlèvement de diplomates, et d’inciter au meurtre, les ennemis des Algériens indiquent que les diplomates seraient des fonctionnaires de la «DRS». Et Après ? Dans n’importe quel pays du monde, il existe des directions et des départements de renseignements. A l‘instar des autres contrées du monde, l’Algérie dispose de structures de sécurité qui luttent en premier lieu contre le terrorisme et veillent à la sécurité du pays. Leurs éléments sont des fonctionnaires comme tous les autres commis de l’Etat. Ceux qui craignent ou qui détestent les services de sécurité sont soit : des voleurs,  des bandits, des repris de justice ou des terroristes. Un proverbe  bien de chez nous disait : « N’a peur du feu que celui qui a de la paille dans le ventre». A bon entendeur. ..........   

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires